Lot n° 32
Résultat : Non Communiqué
IMPORTANT MASQUE CHONTAL PRÉCLASSIQUE RÉCENT, ENV. 300-100 AV. J.-C.
Serpentine vert foncé lustrée
Hauteur: 23 cm. (9 in.)

$250000-460000

PROVENANCE
The Merrin Gallery, Inc., New York
Collection Gérard Geiger (1958-2003),
Lausanne, acquis auprès de cette dernière
Importante collection privée européenne, acquis auprès de cette dernière en 2004

EXPOSITIONS
Anvers, Etnografsch Museum,Ofrandes pour une vie nouvelle. Sculptures funéraires du Mexique occidental précolombien, 6 juin - 6 septembre 1998
Genève, Musée Rath, Mexique, Terre des Dieux:
Trésors de l'art précolombien, 8 octobre 1998 - 24 janvier 1999

BIBLIOGRAPHIE
Burnand, G. et Stierlin, H., Mexique,Terre des Dieux: Trésors de l'art précolombien, Genève, 1998, p. 69, n° 58
Le Journal des Arts, n° 68, Paris, 1998, p. 15, n° 4
Holsbeke, M. et Arnaut, M., Ofrandes pour une vie nouvelle. Sculptures funéraires du Mexique occidental précolombien, Anvers, 1998, p. 193, n° 115
Aveleyra, L. et Román Piña, R., L'Art Précolombien:
Olmèque, Maya, Aztèque, Lausanne, 1996, p. 107
Gay, C. et R., Chontal: Ancient stone sculpture from Guerrero Mexico, Genève, 2001, p. 110, n° 69
Geiger, G., Burnand, G. et al., Au coeur de l'Amérique précolombienne. Collection Gérard Geiger, Milan, 2003, pl. 10

Masque avec deux trous de suspension sur les côtés et représentant un visage humain sculpté dans une pierre fnement polie de section étroite avec des formes soulignées par un jeu élégant de reliefs et de creux, avec de grandes joues fnes, une bouche largement ouverte, un front proéminent, des cavités orbiculaires en creux, et paré d'un diadème à gradins.
La représentation de visages sur des masques, de simples panneaux ou des têtes complètes est l'une des caractéristiques qui défnit l'art Chontal qui a connu une production de têtes et de masques allant des plus naturalistes aux plus abstraits selon un corpus bien défni de représentations. Carlo
Gay a suggéré que les masques Chontal étaient à l'origine de la production sculptée des célèbres masques Teotihuacán qui apparaissent par la suite.
La sculpture Mezcala, et plus particulièrement celle de la taille plus réduite de style Chontal, entraine une modifcation de la vision habituelle des formes humaines en raison d'un traitement plus géométrique que naturaliste des volumes. Le traitement de la sculpture est principalement basé sur un jeu de reliefs et d'aplats d'ordinaire travaillés symétriquement selon un schéma élaboré et contraint dépouillé.
Pour un exemple similaire, voir Couch, N. C. C., Pre-Columbian Art from The Ernest Erickson Collection, New York, 1988, p. 42, fg. 44.

IMPRESSIVE CHONTAL MASK
Of thin section distinguished by the play of recessed and raised planes with smooth, high cheekbones, full lips parted and a pronounced narrow forehead with sunken eyes sockets, subtly sweeping into a stepped diadem; in dark green fnely polished serpentine, pierced at the sides of the head.
The representation of a face through masks, face-panels and heads is a defning characteristic of the Chontal style. The Chontal produced a range of naturalistic to abstract masks and heads as compared to the corpus of fgures. Carlo Gay hypothesized that Chontal masks evolved into the famed carving tradition of the later Teotihuacan masks.
Mezcala sculpture particularly that of the more reductivist Chontal style, alters the traditional perception of the human form by its geometric rather than naturalistic interpretation. Chontal sculpture is distinguished by a play of volumes and planes usually with a symetrically composed and constrained format stripped bare.
See for similar example, N. C. C., Couch, Pre-Columbian Art from The Ernest Erickson Collection, New York, 1988, p. 42 , fg. 44.

Pour enchérir, veuillez consulter la section « Informations de vente » 
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente