Lot n° 31
Résultat : Non Communiqué
PERSONNAGE ASSIS OLMÈQUE, LAS BOCAS PRÉCLASSIQUE MOYEN, ENV. 1150-550 AV. J.-C.
Hauteur: 30.2 cm. (11⅞  in.)

$76000-97000

PROVENANCE
Edward H. Merrin et André Emmerich,
Zurich, dans les années 1970
Collection Denyse Berend, Paris, acquis auprès de ces derniers fn des années 1970 - début des années 1980
Christie's, New York, 12 novembre 2004, lot 12
Importante collection privée européenne, acquis lors de cette vente

Personnage en céramique creuse recouverte d'un engobe crème en kaolin et avec des détails décoratifs rouge intense et brun sombre, avec ses doigts allongés posés sur les chevilles, un corps d'adolescent représenté avec attention comportant un ventre retombant et de larges épaules, un visage jouflu aux yeux allongés avec des pupilles représentées, et portant une coife plaquée bien ajustée et ornée d'un motif incisé bipartite.
Les représentations olmèques en céramique creuse dénommées «Baby Face» sont caractéristiques du début et du milieu de la Période Préclassique (env. 1150-300 av. J.-C) et représentent une catégorie à part parmi les productions de céramique mésoaméricaine. Elles sont caractérisées par une élégante matière argileuse blanche à engobe clair brun-crème, des traits d'allure juvénile, généralement sans sexe distinctif et assises les jambes croisées. Les «Baby Face» ont en commun certains traits stylistiques identiques à ceux de la sculpture olmèque monumentale de la côte du Golfe, dont les exemples les plus évocateurs se trouvent sur le site de la Venta et San Lorenzo (fg. 1).
Ce sont les têtes des personnages qui concentrent la plus grande attention en ce qui concerne le rendu artistique et les détails anatomiques - certaines productions ayant des traits faciaux intimidants alors que d'autres montrent des physionomies plus calmes. Le nez est typiquement aplati et une attention particulière est donnée aux bonnes joues enfantines.
Les «Baby Face» à céramique creuse sont caractérisées par leur représentation en trois dimensions, leur réalisme aux lignes sinueuses et leurs traits idéalisés symétriques qui sont communs aux plus belles réalisations artistiques olmèques en basalte et en jade.
Plusieurs hypothèses ont été suggérées quant à la fnalité et à la fonction de cet énigmatique ensemble bien particulier de céramiques. Il semble avoir été associé à la pratique de rituels en relation avec le culte des ancêtres ou ayant trait aux enfants (Benson et Castro-Leal, 1996: p. 184). Ces personnages aux traits d'adultes et juvéniles mélangés et aux signes d'identifcation sexuelle élémentaire défaillants évoquent un type d'être surnaturel venant d'un autre monde.
Pour le modèle, voir M. Coe, Jaguar's Children: Pre-Classic Central America, 1965: p. 108, pl. 185.

OLMEC SEATED FIGURE, LAS BOCAS
The hollow kaolin-slipped fgure with elongated fngers resting on ankles, the youthful body carefully modeled with soft belly and broad shoulders, the full-cheeked face with elongated eyes and with pupils indicated, wearing a close-ftting cap incised with a bipartite design of a stylized "fame brow", painted overall in a creamy kaolin slip with decorative details in rich red and dark brown.
The Olmec hollow ceramic fgures labeled as ‘babies' are characteristic of Early and Middle Preclassic period, ca. 1150-300 B.C.
are a special category within Mesoamerican ceramics. They are characterized by fne white clay covered in burnished creamy white slip with infantile features, usually without a noticeable gender and seated with splayed legs. The ‘babies' share certain stylistic traits with the monumental sculpture of the Gulf Coast Olmec centers best witnessed at La Venta and San Lorenzo (fg. 1).
The most attention in artistic and anatomical detail is relegated to the fgures' heads -some have intimidating facial features and others demonstrate calmer physiognomies. Typically their noses are small and attention is given to the pufy, infantile cheeks.
The hollow "babies" are signifcant for their three-dimensionality, curvilinear realism and symmetrical idealism traits shared by the fnest Olmec work in basalt and jade.
Several hypotheses have been proposed for the purpose and function of this distinct and enigmatic group of ceramics. They have been associated with ancestor lineage rituals and infant cults (Benson, E.P. and Castro-Leal, M., Olmec Art of Ancient Mexico,
Washington, 1996, p. 184). Clearly the fgures with their combination of infant and adult features and pronounced lack of primary sexual characteristics represent a form of supernatural, otherworldly being.
See M. Coe, Jaguar's Children: Pre-Classic Central America, 1965: p. 108, pl. 185.

Pour enchérir, veuillez consulter la section « Informations de vente » 
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente