Lot n° 26
Résultat : Non Communiqué
ƒ PAIRE DE VASES MAYA CLASSIQUE ANCIEN, ENV. 250-450 AP. J.-C.
Hauteurs: 26.4 et 27.5 cm. (10⅜ et 10⅞ in.) (2)

$98000-130500

PROVENANCE
Alfred E. Stendahl (1915-2010),
Stendahl Galleries, Los Angeles
Sotheby's, New York, 19 mai 1987, lot 211
Collection privée, New York, acquise lors de cette vente
Ancient Art of the New World, Miami, acquise auprès de cette dernière
Collection privée, Nouvelle-Angleterre, acquise auprès de cette dernière en 2002
The Fiore Arts Collection, Amérique du Nord, acquise auprès de cette dernière en juin 2010

EXPOSITIONS
Boston, Museum of Fine Arts, prêt en 2008
Toronto, Royal Ontario Museum, AAAP Gallery, prêt, 29 septembre 2012 - 28 septembre 2014

Paire de vases en terre cuite reposant sur une base à motifs entrelacés ajourés et décorée de chevrons, aux panses arrondies comportant une série peinte de glyphes basiques normalisés qui indiquent en abrégé une formule dédicatoire habituelle sur les céramiques d'importance, dont le glyphe (cf. détail) yuhk'ib kakaw yuta («son récipient à boire pour le cacao fruité»), et surmontés de couvercles avec des cormorans à longs cous en guise de poignées dont les ailes aux plumes orange vif enlacent les mêmes couvercles.
Les vases-efigies du début de la Période Classique sont renommés pour leurs représentations réalistes en trois dimensions qui sont des moyens idéaux pour évoquer les divers aspects de la mythologie.
Les cormorans sont souvent représentés sur les céramiques mayas, tant en peinture qu'en reliefs modelés, en tant qu'oiseaux marins pouvant voyager avec aisance au travers des trois royaumes de l'univers et en tant que médiateurs venant du ciel, du monde terrestre et avec une capacité à pouvoir plonger jusqu'à quatre vingts pieds sous l'eau pour atteindre les Enfers.
Pour un exemple similaire, voir Mexicon, vol. VIII, n° 4, 30 juillet 1986, première de couverture; pour des exemples polychromes, voir D. Reents-Budet, Painting the Maya Universe: Royal Ceramics of the Classic Period, 1994: fgs. 6.13 et 5.25.

PAIR OF MAYAN LIDDED EFFIGY VESSELS

Each standing on faring latticework pedestal foot incised with a chevron pattern, the rounded sides painted with an abridged
Primary Standard Sequence essentially a dedicatory formula given to important ceramics, including the glyph (cf. detail) yuhk'ib kakaw yuta, “his drinking vessel for fruity cacao”, surmounted by long-necked cormorants as handles, with bright orange feathered wings fanning across the scutate lids and feathered head crests extending backward.
Such Early Classic efigy vessels are noted for their lively three-dimensionality and are ideal vehicles for depicting mythological concepts.
Cormorants are often represented in Mayan ceramics both painted and modeled as these aquatic birds traveled with ease among the three realms of the universe mediating from sky, the terrestrial world and with their ability to submerge eighty feet below the water, attaining the Underworld.
For another similar example, see Mexicon, vol. VIII, no. 4, July 30, 1986, front cover; for polychrome examples, see Reents-Budet, Painting the Maya Universe: Royal Ceramics of the Classic Period, 1994: fgs. 6.13 and 5.25

Pour enchérir, veuillez consulter la section « Informations de vente » 
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente