Lot n° 4
Résultat : Non Communiqué
ƒ GOBELET EN OR SICÁN ENV. 900-1100 AP. J.-C.
Hauteur: 24.2 cm. (9⅝ in.)

$38000-49000

PROVENANCE
Düsseldorf Art Fair, à la fn des années 1970
Collection privée européenne, acquis auprès de cette dernière dans les années 1980

Iconographie habituelle du seigneur de Sicán qui est probablement une représentation de la divinité mythologique créatrice Naymlap, à la bouche en creux montrant une rangée de crocs entrecroisés, aux grands yeux encerclés en forme de virgule et aux oreilles afirmées, surmontée d'une coifure élaborée coifée d'un chapeau rond retenu à l'arrière par un bandeau décoré de chevrons avec un médaillon comme fermoir décoré de petits disques disposés sur la coifure plate.
La civilisation Sicán s'est développée le long de la côte nord du Pérou entre 750 et 1375 ap. J.-C. Elle a succédé à la culture Mochica et a précédé la culture Inca.
Lors de la période chronologique médiane (env. 900-1100 ap. J.-C), le dynamisme économique a permis un développement politique et religieux au travers de l'extension du réseau commercial.
Ce gobelet en or se rapproche des gobelets andins typiques en céramique que sont les quero en bois (qero, kero). Au cours de la période coloniale espagnole, ce type de récipient était utilisé lors des repas de fêtes pour boire de la bière de maïs (chicha en espagnol). Les orfèvres Sicán privilégiaient l'emploi de feuilles de métal constituées dans un alliage de cuivre et d'or, le cuivre étant inclus pour renforcer la dureté de la feuille métallique, et les artisans travaillaient la feuille de métal en la chaufant et en la martelant pour lui donner la forme d'un gobelet. Les Sicán réalisaient ensuite à la surface des gobelets et au moyen de moules fguratifs une décoration en bas ou en haut relief qui était mise en valeur au travers de jeux d'ombres et de lumière, l'art Sicán étant fguratif de style et religieux de conception avec une iconographie dominée par une divinité connue sous la dénomination de «Seigneur de Sicán».
Une quantité très importante d'objets en métal précieux qui montrent pour la plupart le haut niveau de production atteint par les artisans a été produite au sein de la zone géographique concernée par cette même période chronologique. La quantité et l'importance de l'usage du métal au cours de la Période médiane Sicán ne connait aucun équivalent dans les civilisations préhispaniques du Nouveau Monde.
Les grands gobelets en or fguraient parmi les productions les plus emblématiques au sein des productions métallurgiques Sicán. Les productions artistiques Sicán aux représentations si spécifques étaient généralement utilisées dans des cérémonies célébrant la vie ou commémorant une mort.
Ce type de vaisselles en or était réservé aux plus hautes couches de la société Sicán.
Pour des modèles similaires, voir, Jones 1985: n° 69 et 71, avec la représentation de gobelets de la collection Jan Mitchell
Collection qui se trouvent au Metropolitan Museum of Art de New York.

SICÁN GOLD HEAD BEAKER, MIDDLE SICÁN
Embossed with the classic Sicán Lord's countenance, probably a depiction of the mythical founder-deity Naymlap, with a recessed mouth showing bared, crossed fangs, large, rimmed comma-shaped eyes and pronounced ears, wearing an elaborate headdress incorporating a rounded cap secured at the back with a chevron-decorated band with a central medallion clasp and trimmed with small discs overlaid on the plaited coifure.
The Sicán culture inhabited the lengthy north coast of Peru between about A.D. 750 and 1375. They succeeded the Moche and preceded the Inca Empire. By the Middle Sicán phase (A.D. 900-1100) the dynamic economy led to political and religious expansion with increased trade networks.
This gold beaker resembles a typical Andean ceramic goblet or wooden quero (qero, kero).
Through the Spanish Colonial period, these vessel forms were used in feasts for drinking corn beer, called chicha in Spanish. Sicán goldsmiths favored the use of sheet metal consisting of a gold-copper alloy; the copper provided for increased strength in sheet metal production. The artisans would work the sheet metal through annealing and hammering to shape the goblet form. Through the use of fgural molds, the Sicán created low to highrelief designs on the vessel surface, which are visually enhanced through the play of light and shadow. Sicán art is representational in style and religious in nature with the iconography dominated by a deity known as the “Sicán Lord”.
The Middle Sicán era produced enormous quantities of precious metal artifacts, many showing extraordinarily high craftsmanship. The scale and the range of metal use by the people of the Middle Sicán was unprecedented in the pre-Hispanic New World. Large gold beakers were some of the most iconic in the repertoire of Sicán metalworkers.
These gold vessels were reserved for the highest elite in Sicán society. Used mainly in rituals to celebrate life, or commemorate a death, Sicán art had a special purpose.

Pour enchérir, veuillez consulter la section « Informations de vente » 
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente