Lot n° 9
Vente terminée
Georges CLAIRIN (1843-1920). L.A.S. avec dessins à la plume, Paris [1891 ?, à son amie Winnaretta Singer, future princesse de Polignac] ; 4 pages in-4 (trous de classeur, manque à un coin avec perte de qqs lettres, petites fentes).
« Me voici à Paris ! Ouf ! Chassé toujours par les inondations – il m’a fallu rentrer – trois nuits blanches plus blanches que la blanche hermine me voici rentré – rangeant mes souvenirs de voyages italiens et espagnols »… Ces lignes sont illustrées d’un dessin le représentant en petite tenue rangeant sur une étagère une valise, une mandoline un parapluie et des vêtements, avec un carré légendé « Interdit par la censure de la Old England ». En dessous, il a dessiné une palette de peintre poussée par de petits monstres, et une série de plumes et pinceaux ; et un grand autoportrait sur sa palette marquée « labor »… Il taquine son « autoritaire amie » d’avoir réclamé des lettres avec croquis, des « tortures épistolaires », un supplice… Il s’étonne qu’elle demande ses impressions de Lohengrin : il croyait qu’ils ne devaient plus parler musique, alors que ses lettres impressionnistes et « Beyreuthesques » lui avaient fait éprouver un profond dégoût ; mais le spectacle parisien a été un grand succès, et il l’a préféré à celui entendu à Vienne. « Maintenant la porte est ouverte, on n’a plus qu’à continuer et j’affirme que c’est là à l’Opéra de Paris – cet endroit tant critiqué par vos eunuques et impuissants […]. Oh ! Parsifal – si tu pouvais venir à Paris – on entendrait plus cet accent, cette langue allemande antimusicale. D’ailleurs Wagner l’a dit souvent. Ce n’est qu’en France qu’on représentera bien mes œuvres »… Etc. Sous sa signature, Clairin s’est dessiné de dos en train de peindre une gondole passant sur un canal.
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente