Lot n° 47

ITALIE, SECOND QUART DU XVIIIe…

Vente terminée
Résultat : Non Communiqué

Attribué à Pietro PIFFETTI (Turin, 1701-Turin, 1777)
COFFRET Buis, bois de violette, ivoire, écaille, or, argent, soie et miroir
H. 11 cm, L. 37 cm, P. 28 cm
Ce rare coffret présente un riche décor marqueté de jeux de crosses entrelacées en buis et fleurons ou acanthes en ivoire gravée sur fond de bois de violette. Au centre, une allégorie de l'Amour se détache sur un fond d'écaille sur or. De forme rectangulaire, il ouvre par un couvercle découvrant au revers un miroir à cadre mouluré en argent, l'intérieur comporte un large casier et trois compartiments qui reçoivent un nécessaire à écrire. Le côté droit mobile dissimule un tiroir gainé de soie bleue. Il possède deux poignées tombantes «argent» ciselées à crosses feuillagées.
Pietro Piffetti s'illustre dans la création de meubles à incrustations en bois, en ivoire, d'écaille et de nacre, dans un style «unique et incomparable» selon Alvar Gonzalèz Palàcios, qui le place comme «le plus grand ébéniste de la péninsule au XVIIIe siècle, mais aussi l'un des protagonistes les plus originaux du mobilier occidental».
Né dans une famille d'ébénistes, Piffetti devient probablement maître vers 1721 ou 1722 et se perfectionne durant un long séjour à Rome. Son premier travail attesté, une paire de tables commandée en 1731 par le Premier ministre du roi de Piémont Sardaigne, lui permit d'être nommé la même année ébéniste royal à la Cour de Turin par le roi Charles-Emmanuel III de Savoie (1701-1773), pour laquelle il ne cessa par la suite d'honorer de nombreuses commandes sous la conduite des architectes de Victor- Amédée II de Savoie, Filippo Juvarro (1678-1736) et Benedetto Alfieri (1699-1767).
Son oeuvre est caractérisée par une fluidité de la ligne associée à une maîtrise technique utilisant de riches essences exotiques. Piffetti se singularise par l'association de matériaux aussi diverses que l'os, l'ivoire ou l'écaille dans une même composition. Ses meubles sont souvent incrustés de bouquets de fleurs et de guirlandes, et illustrent des scènes mythologiques. On retrouve notamment ce style décoratif dans d'autres coffrets similaires à notre exemplaire tels que deux modèles vendus par Sotheby's (fig.1) et Christie's (fig.2), illustrant respectivement l'inspiration mythologique et le goût pour le naturalisme.
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente