Lot n° 43

PIERRE IV MIGEON (Paris, 1696-1758,…

Vente terminée
Résultat : Non Communiqué

BUREAU PLAT Paris, époque Louis XV, vers 1745-1750.
Bâti de chêne, placage de palissandre, bronze doré, cuir.
H. 79 cm, L. 131,5 cm, P. 66 cm
Provenance
Vente Paris, galerie Charpentier, Me Maurice Rheims, 2 décembre 1955, lot n° 128, (fig. 1)
Bibliographie
Sophie Mouquin, Pierre IV Migeon, 1696-1758, Au coeur d'une dynastie d'ébénistes parisiens, Les cahiers du mobilier, Paris, 2001.
Pierre IV Migeon (1696-1758, maître avant 1729) qui compta parmi les grands ébénistes parisiens du deuxième tiers du XVIIIe siècle, s'ingénia à créer des oeuvres empreintes-à l'image de notre bureau-de lignes fortes, parfaitement équilibrées, de galbes puissants tout droit hérités de la période Régence (1700- 1730), marqués d'une découpe que l'on pourrait presque qualifier de “virile” le tout allié à des décors montrant une nette prédilection pour les jeux décoratifs monochromes à base, comme ici, de palissandre.
Ouvrant à trois tiroirs fermant chacun à clef, le bureau présente une ceinture singularisée par des décrochements marqués, non seulement de part et d'autre du tiroir central en fort retrait (découpes en forme de bec de corbin), mais aussi au centre des petits côtés (découpes trilobées).
Il repose sur quatre pieds en console aux galbes accentués dont la maîtrise et la finesse confèrent au meuble une élégance évidente. Le plateau, rigoureusement rectiligne, est recouvert d'un maroquin brun à liseré doré. Il est flanqué sur tout son pourtour d'une bordure moulurée de bronze rehaussée de quarts-de-rond, ciselés de feuilles d'acanthe. Le décor de bronze, riche et d'obédience rocaille, n'apparaît qu'aux endroits névralgiques du meuble.
Les travaux de recherches de Sophie Mouquin ont permis de mieux cerner la dynastie des Migeon tant au XVIIe qu'au XVIIIe siècles. Ils lui ont notamment permis de proposer une continuité dynastique plus étoffée que l'ancienne communément admise avant 2001: la numération de François de Salverte qui prévalait jusqu'alors adoptait en effet une numérotation de I à III.
En y ajoutant les Migeon du XVIIe siècle, Sophie Mouquin nous propose désormais une numérotation de I à V: Pierre I Migeon (connu de 1637 à 1646). Pierre II Migeon (avant 1637-vers 1677). Pierre III Migeon, au lieu de Pierre I (vers 1665-vers 1717). Pierre IV Migeon, au lieu de Pierre II (1696-1758).
Pierre V Migeon, au lieu de Pierre III (1733-1775).
Il convient donc de ne pas faire de confusion lorsqu'en lisant la notice d'Alvar González-Palacios à propos du bureau conservé au palais Pitti, on découvre le nom de Pierre II Migeon: il s'agit bel et bien de Pierre
IV si l'on adopte la nouvelle numérotation. Pierre IV Migeon fut sans aucun doute le plus brillant ébéniste de la dynastie. Né à Paris le 13 août 1696, fi ls de Pierre III et de Judith Mesureur, Pierre IV fut d'abord formé dans l'atelier paternel. Véritable entrepreneur, Pierre Migeon eut un rôle économique de premier plan au faubourg Saint-Antoine. Il employa ainsi près de 80 menuisiers et ébénistes, chiffre considérable si on le rapporte à celui de 900 que la jurande des Menuisiers et Ebénistes avait avancé avant 1716 pour l'ensemble de la corporation.
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente