Lot n° 94

HEMINGWAY ERNEST (1899-1961).

Vente terminée
L.A.S. « Ernest Hemingway », La Havane 29 octobre 1934, à Alfred H. BARR Jr., directeur du Museum of Modern Art à New York ; 3 pages in-8, en-tête Hotel Ambos Mundos (petites fentes aux plis), enveloppe ; en anglais.
Intéressante lettre sur le marché de l’art, parlant du Luis Quintanilla et de Miró, et de la guerre civile en Espagne.
[Luis QUINTANILLA (1893-1978), peintre et graveur espagnol, auteur notamment de Los otros Guernicas, républicain, s’était lié d’amitié avec Hemingway et Dos Passos, qui organisèrent une exposition de ses œuvres à la galerie Pierre Matisse à New York. Hemingway avait acquis pour sa propre collection le magnifique tableau de MIRÓ, La Ferme (légué par sa veuve à la National Gallery de Washington).]
Hemingway remercie Barr de sa lettre et des conseils à Mr. Sheiser, pour l’exposition de QUINTANILLA, arrangée pour fin novembrepremière semaine de décembre à la galerie Pierre Matisse. Barr a tout à fait raison, quant aux prix. Le MIRO (La Ferme) tient merveilleusement le coup. Il a gagné plutôt que perdu. Hemingway est allé voir ses travaux récents, qui ne l’ont pas impressionné, mais étaient agréables. Souvent il a trouvé que ce qu’il ne comprenait pas sur le coup, devenait ensuite trop clair. C’est une excellente chose pour la peinture moderne que les prix se soient effondrés. Dur pour les gars, mais il y aura de meilleurs tableaux. Les bons vaudront tout autant et bien davantage à la fin (on sera tous morts, mais pas les tableaux).
Le pauvre vieux Quintanilla, soit dit entre eux, est en taule à Madrid depuis quinze jours, attendant un procès devant la cour martiale. L’armée a vaincu la révolution, cette fois. C’était très mal géré et trop de gens en ont parlé avant même que cela ait commencé. Hemingway saura le verdict aussitôt par télégramme. Barr aimerait Quintanilla : c’est une des plus belles intelligences que Hemingway ait connues, et les gravures sont très bonnes. Ces petits enculés de la région newyorkaise qui parlent de révolution ne savent pas grand-chose de sa mise en pratique. Il faudrait une fois qu’ils urinent sur leurs mains un jour pour laver la trace du retour de flamme d’un Thompson, entre le pouce et l’index, sur le toit, alors que les soldats montent l’escalier : c’est ça qu’ils regardent, les mains des gens… à New-York, on est révolutionnaire si on manifeste contre la maison [d’édition] Macaulay, avant de participer à un Thé Littéraire (l’événement de la saison)… Il a été invité aux deux. Si on ne répond pas, on est classé Fasciste… Il croit qu’il écrira une nouvelle narrant les événements précis d’une journée où l’on reçoit dans le courrier à la Havane une invitation à manifester devant la Macaulay, et l’on va ensuite à un Thé Littéraire annoncé comme l’Événement de la Saison…
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente