Lot n° 90

HANDY WILLIAM CHRISTOPHER (1873-1958).…

Vente terminée
Résultat : Non Communiqué
P.S. « W.C. Handy », New York 20 mai 1922 ; 1 page in-4 dactylographiée sur papier bleu à en-tête Handy Bros Music Co., Inc. Successors to Pace & Handy Music Co., Inc. ; en anglais ; sous boîte-étui demi-maroquin bleu nuit.
Contrat pour l’enregistrement de Saint Louis Blues.
Contrat passé entre Handy Brothers Music Co en tant qu’éditeur, et la maison de disques Pace Phonograph Corporation. Handy autorise, en tant que producteur de St Louis Blues, la Pace Phonograph Corporation à enregistrer et reproduire mécaniquement sa composition de St. Louis Blues, qui sera commercialisée à raison de 2 cents de droits d’auteur par disque. Handy a signé le document en tant que secrétaire trésorier de sa maison d’édition Handy Brothers Music.
Dans son autobiographie, W.C. Handy, le père du blues, raconte comment il a composé St Louis Blues : « alors que je dormais sur le pavé à St Louis, j’entendais des guitaristes de la rue jouer un air intitulé East St Louis. L’air comportait de nombreux couplets à une ligne qu’ils chantèrent toute la nuit. J’ai traversé toute la ville à pieds et je n’avais même pas un sou en poche. L’impression que m’ont laissée cette phrase et la tonalité qu’utilisaient ces chanteurs ont certainement beaucoup contribué à ma composition de St Louis Blues, mais je tiens à préciser que pour créer mes morceaux de blues, je m’inspire seulement de quelques mesures, phrases, cris ou styles que j’ai entendus. Je ne les reproduits pas fidèlement. »
En 1913, W.C. Handy et Harry H. Pace s’associèrent pour former la Pace and Handy Music Corporation, maison de disque située à Memphis (Tennessee), le berceau du blues. En 1918, l’entreprise fut transférée à New York où Handy composa de nouveaux morceaux de blues, organisa des auditions pour dénicher de nouveaux talents et dirigea la société. Puisqu’elle ne publiait que du blues, les chansons afro-américaines du sud des États-Unis, la maison de disque Pace and Handy Music acquit la réputation de productrice de musique afro-américaine.
On joint : – un contrat signé par Harry Pace et contresigné par Handy en vue d’autoriser la production d’exemplaires de Shake it and Break it ; – 3 attestations de conformité partiellement imprimées et émises par la Pace Phonograph Corporation et son label Black Swan avec le détail de 23 titres produits en 1922, tous signés par Harry Pace ; – une lettre dactylographiée de la Pace Phonograph Corporation, de mai 1922, demandant à la maison de disque Handy Bros. Music de lui envoyer les contrats pour St Louis Blues et Yellow Dog Blues ; – 3 lettres dactylographiées de la Pace Phonograph Corporation à Handy Brothers Music Co en 1921 concernant I like you because you have such loving ways, Bring back the joyce et Why did you make a plaything of me ?...
 
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente