Lot n° 64

EINSTEIN ALBERT (1879-1955).

Bidding closed
MANUSCRIT autographe signé « A. Einstein », [vers 1930 ?] ; 3 pages in-4 (plis fendus) ; en allemand.
Important manuscrit scientifique, sur les propriétés des rayons alpha, beta, gamma et X, et leur application à la médecine.
Le manuscrit présente des ratures, corrections et additions. Il est divisé en cinq parties, numérotées en chiffres romains. À la fin, une attestation tardive d’Einstein, en 1952, certifie que ces pages sont bien écrites par lui ; il s’agit de réponses à des questions posées par le milieu médical (« medizinischer Seite »), mais il ne se rappelle plus qui a posé ces questions, ni à quelle époque.
Einstein étudie les propriétés des rayons α, β, γ et X, ainsi que leurs éventuelles applications médicales. Bien que les radiations lui semblent aptes à traiter les formes cancéreuses, Einstein reconnaît qu’il n’est pas en position pour être bon juge. Il recommande aussi pour cette exposition aux radiations la construction de chambres spécifiques. S’il note le faible taux de pénétration des rayons alpha, les rayons bêta lui semblent plus à même d’être expérimentés sur le tissu cellulaire
I. Einstein considère d’abord les différentes propriétés de reproduction et d’absorption des rayons α et β par rapport aux rayons γ et Röntgen [rayons X] ; il résume les résultats physiques des différentes formes de rayonnement… « Bezüglich der Fortpflanzung verhalten sich α, β und γ-Strahlen (bzw. Röntgenstrahlen) insofern gleich, als die Fortpflanzung praktisch gradlinig erfolgt. Bezüglich der Absorption verhalten sich α- und β- Strahlen verschieden von den γ- und Röntgenstrahlen. α und β Strahlen (Korpuskularstrahlen) veranlassen längs der Bahn jedes Teilchens eine (perlschurartige) Reihe von Ionisationsprozessen, wobei das Teilchen nach und nach seine Geschwindigkeit verliert. Am Ende der Bahn eines Teilchens sind die Absorptionsprozesse am dichtesten, am Anfan[g] am wenigsten. Die γ- und Röntgenstrahlen sind zwar auch Korpuskularstrahlen vergleichbar wegen Bestehens aus gerichteten Elementarprozessen und gradliniger Ausbreitung; aber der Elementarprozess erschöpft seine Energie nicht in der Weise, dass er längs seiner Bahn eine Kette von Ionisierungen erzeugt, sondern er wird als solcher durch einen einzigen vollkommen lokalisierten Elementarakt vernichtet. Es gibt drei verschiedene Sorten solcher Elementarakte der Vernichtung. »... Etc. [Traduction : En ce qui concerne la reproduction, les rayons α, β et γ (ou rayons Röntgen) se comportent de la même manière dans la mesure où la reproduction est pratiquement simple. En ce qui concerne l’absorption, les rayons α et β sont différents des rayons γ et X. Les rayons α et β (rayons corpusculaires) provoquent une série de processus d’ionisation (ressemblant à une perle) le long de l’orbite de chaque particule, la particule perdant progressivement sa vitesse. À la fin de l’orbite d’une particule, les processus d’absorption sont les plus denses, au début moins. Les rayons γ et X sont également comparables aux rayons corpusculaires en raison de l’existence de processus élémentaires dirigés et de la propagation en ligne droite ; mais le processus élémentaire n’épuise pas son énergie en produisant une chaîne d’ionisations le long de son orbite, mais en tant que tel est annihilé par un seul acte élémentaire parfaitement localisé. Il existe trois types différents de tels actes de destruction élémentaires], qu’Einstein détaille et explique :« a) Absorption. Verschwinden des γ- Elementaraktes unter Ausstossung eines Elektrons aus dem Atom, welches die Absorption des γ-Elementar-Aktes besorgt. Dies Elektron wirkt dann als β-Strahl nach irgend einer Richtung weiter und bewirkt eine IonisierungsKette wie es ein β-Elementar-Strahl [hat] ». [Disparition de l’acte élémentaire γ avec éjection d’un électron de l’atome, ce qui entraîne l’absorption de l’acte élémentaire γ. Cet électron agit alors comme un rayon β dans une direction et produit une chaîne d’ionisation semblable à celle d’un rayon β élémentaire.] « b) Komptoneffekt. Ein Atom nimmt die ganze Energie des Elementar-Aktes auf und teilt sie in zwei Teile. Der eine Teil geht als β-Strahl mit einem Elektron fort, der andere geht als sekundärer weiterer γ-Elementarstrahl fort. Beide sekundären Elementar-Akte haben praktisch willkürliche Richtung. » [Effet Compton. Un atome absorbe toute l’énergie de l’acte élémentaire et le divise en deux parties. Une partie continue en tant que rayon β avec un électron, l’autre continue en tant que rayon secondaire élémentaire supplémentaire γ. Les deux actes élémentaires secondaires sont pratiquement arbitraires.] « c) Eigentliche Zerstreuung. Ein getroffenes Atom verwandelt den γ-Elementarakt in einen solchen von anderer Richtung und gleicher Härte. » [Distraction réelle. Un atome touché transforme l’acte élémentaire γ en une direction et une dureté différentes.] 
Auction's title
Auction's date
Auction location