Lot n° 60

EINSTEIN ALBERT (1879-1955).

Vente terminée

L.A.S. « Papa », 7 mars 1924, à son fi ls Hans Albert EINSTEIN ; 1 page in-4 ; en allemand ; sous chemise à rabats demi-chagrin vert.
Belle lettre à son fils aîné, sur ses travaux, et sur la science.
[Hans Albert EINSTEIN (1904-1973), resté avec sa mère Mileva, était alors étudiant à l’École polytechnique de Zurich ; il deviendra ingénieur, notamment dans le génie hydraulique, après avoir émigré aux États-Unis en 1938.]
Ses travaux des récentes années sont tout à fait impropres à une conférence populaire, et il a vraiment horreur de cette sorte d’apparition publique (« Meine Arbeiten der letzten Jahre sind für einen populären Vortrag gänzlich ungeeignet, und dann graut mir überhaupt vor solcher Art öff entlichem Auftreten »). Il doit donc malheureusement refuser cette conférence. Il a aff ecté les 45.000 fr comme un acompte pour l’achat de leur maison, et a déjà mis de côté pour eux, c.à.d. Maman. Il espère qu’il va trouver bientôt une petite maison qui leur convienne. Il s’arrêtera volontiers à Zurich lors de son retour de Naples, mais très brièvement. Il n’y a rien d’offi ciel, mais il est important pour lui d’être un petit moment avec eux. Il n’a pas beaucoup de temps, devant être en mai à Kiel. Mais il sera heureux de les revoir. Il travaille beaucoup, sans aboutir à rien de parfait. La science est un dur métier (« Ich arbeite viel, bringe aber nichts Rechtes fertig. Die Wissenschaft ist ein schwerer Beruf »). Il se réjouit que Hans Albert ait choisi un métier pratique où il n’ait pas à chercher des trèfl es à quatre feuilles…
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente