Lot n° 56

EINSTEIN ALBERT (1879-1955).

Bidding closed
L.A.S. « A. Einstein », Zürich 24 février 1911, au comte Richard de BAILLEHACHE à Paris ; 3 pages in-8 sur papier vert d’eau, enveloppe (légères fentes aux plis) ; en allemand.

Très importante lettre scientifique sur la théorie de la relativité. Il prend la liberté d’écrire en allemand, pensant que son correspondant pourra trouver quelqu’un pour traduire sa lettre. Il remercie le comte de son intéressant traité [Unités électriques, 1909] et de sa lettre amicale, et va tâcher de répondre à sa question.

Il est très concevable que notre électromagnétique finisse par céder la place à une théorie statistique comparable à la théorie cinétique des gaz. Einstein pense aussi qu’il est possible que, dans une telle théorie, la vitesse de propagation de l’électromagnétique diffère de la constante universelle c. Tout cela serait possible sans que la théorie de la relativité soit ensemencée dans le noyau, même lorsque sa dérivation devrait être modifiée d’une manière ou d’une autre. (« Es ist sehr wohl denkbar, dass unsere Elektromagnetik einmal einer statistischen Theorie, vergleichbar mit der kinetischen Gastheorie, Platz machen wird. Ich halte es auch für möglich, dass in einer solchen Theorie die Fortpflanzungsgeschwindigkeit von elektromagnetischen von der universellen Konstante c abweichen könnte. All dies wäre möglich, ohne dass die Relativitätstheorie im Kerne geündert würde, wann auch deren Herleitung irgendwie modifiziert werden müsste. »)
La question est en grande partie indépendante de la question de savoir si la théorie de la relativité doit ou non être maintenue dans sa forme actuelle. On peut définir le temps par rapport à un système de coordonnées au moyen d’un processus de propagation, par rapport auquel les directions de l’espace (vues de ce système) doivent être équivalentes. (« Die Frage ist in hohen Masse unabhängig von derjenigen, ob die Relativitätstheorie in ihrer jetzigen Gestalt aufrecht zu erhalten ist, oder nicht. Man kann nämlich die Zeit mit Bezug auf ein Koordinatensystem mit Hilfe irgend eines Ausbreitungsprozesses definieren, inbezug auf den die Richtungen des Raumes (von diesem System aus betrachtet) gleichwertig sein müssen. ») x, y, z, t sont définis par rapport à tout système de coordonnées K sans accélération. Or, si le principe de relativité est valable, c’est-à-dire si les lois de la nature sont identiques vis-à-vis des systèmes de référence arbitraires sans accélération K et K’, il est alors nécessaire de transformer les équations de transformation des valeurs x y z t d’un événement ponctuel concernant K avec les valeurs x’, y’, z’, t’ concernant K’. Il résulte pour ces équations de transformation par le choix adéquat des points de départ l’équation
x² + y² + z²-c²t² = x’² + y’² + z’²-c²t’²
identique, ainsi la théorie de la relativité persiste, même si la signification physique de la constante c ne serait plus aussi immédiate, comme c’est le cas dans notre théorie actuelle. Cela ne ferait que compliquer davantage la dérivation des équations de transformation à partir des faits de la cause, si nous ne pouvions pas nous fier directement à la vitesse universelle des ondes électromagnétiques
La théorie de la relativité (au sens actuel) ne devrait être remplacée par une autre théorie satisfaisant le principe de la relativité, que si de nouvelles équations de l’électromagnétique se révélaient meilleures que les équations actuelles, qui ne se comporteraient pas invariablement vis-à-vis de la transformation de Lorentz, ou naturellement si le principe de relativité ne pouvait pas être maintenu (existence d’un système de coordonnées préféré, éther léger au repos). ans la situation actuelle, cependant, il semble probable que la théorie de la relativité sera maintenue même lorsque les équations électromagnétiques devront être remplacées par d’autres (« Die Relativitätstheorie (im heutigen Sinne) würde erst dann durch eine andere, das Relativitätsprinzip befriedigende Theorie zu ersetzen sein, wenn neue Gleichungen der Elektromagnetik sich besser als unsere jetzingen bewähren wirden, die bezüglich der Lorentz’ Transformation sich nicht invariant verhielten, oder natürlich dann, wenn sich das Relativitätsprinzip nicht aufrecht erhalten liesse (Existenz eines bevorzugten Koordinatensystems, ruhender Lichtäther). Bei der heutigen Sachlage scheint es aber wahrscheinlich, dass die Relativitätstheorie auch dann aufrecht zu erhaten sein wird, wenn die elektromagnetischen Gleichungen durch andere ersetzt werden müssen. »)…
 
Auction's title
Auction's date
Auction location