Lot n° 2

AUDUBON JOHN JAMES (1785-1851)

Vente terminée
Ornithologue et dessinateur américain d’origine française. MANUSCRIT autographe, The Lost Portfolio, [1830] ; 2 pages et demie grand in-fol. (416 x 260 mm) ; en anglais ; sous emboitage de toile articulé, dos de maroquin vert, titre doré au long.
Manuscrit complet d’un célèbre chapitre de ses Ornithological Biography, sur la perte d’un portefeuille de dessins d’oiseaux à Natchez, heureusement retrouvé plus tard. Il s’agit du chapitre « The Lost Portfolio » de son Ornithological Biography, or an account of the habits of the birds of the United States of America ; accompanied by descriptions of the objects represented in the work entitled The Birds of America, and interspersed with delineations of American scenery and manners (Edinburgh, Adam & Charles Black, 1835, vol III, p. 564-567, avec quelques variantes). Cet ouvrage servait de commentaire au fameux ouvrage de planches The Birds of America. Audubon y donnait de nombreux et très intéressants détails sur les oiseaux qu’il avait représentés, ainsi que le récit de ses voyages et observations. Alors qu’il se trouvait à Natchez le 31 décembre 1820, son parent Nicolas Berthoud a proposé à Audubon de l’accompagner dans son bateau jusqu’à la Nouvelle Orléans. Il raconte le départ, avec le bateau remorqué par le bateau à vapeur Columbus… Soudain, Audubon s’aperçoit qu’il manque une partie de ses bagages, notamment un portefeuille contenant un certain nombre de croquis exécutés lors de sa navigation sur les fl euves Ohio et Mississipi de Cincinnati à Natchez, particulièrement précieux pour sa collection, car ils étaient pleins de naturel, contenant même des espèces jamais encore représentées et peut-être jamais décrites. Il se rappelle qu’il le tenait sous son bras et l’avait confi é à un domestique de son ami, qui, dans la précipitation du départ, négligea de l’emporter à bord. Il y avait aussi dans le portefeuille une esquisse à la pierre noire à laquelle il a toujours été très attaché. Il ne lui restait de tout cela que le souvenir. Dans la nuit, Audubon rêve que le livre a été ramassé par un batelier, qui décorera sa cabine avec ses dessins ; et il se rappelle que, quelques années auparavant, les rats du Norway avaient dévoré une collection de dessins bien plus importante encore… Le 16 mars 1821, il reçoit une lettre de Natchez l’informant que son portefeuille avait été trouvé et déposé au bureau du Mississipi Republican. Il peut ainsi récupérer ses dessins, en bon état, sauf un dessin manquant, probablement gardé comme commission par la personne qui l’avait ramassé. provenance Ventes Christie’s New York, 26 mai 1977, lot 91 ; Christie’s New York, 18 novembre 1988, lot 20 ; Profi les in History, 18 décembre 2012, lot 132. Version numérisée du texte imprimé : https://www.biodiversitylibrary. org/item/103782#page/584/mode/1up
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente