Lot n° 78
Bidding closed
Coffret en ébène mouluré, buis sculpté, noyer et plaques en émail peint polychrome avec rehauts d'or. De forme architecturée, il repose sur quatre angelots assis; cariatides sur les montants figurant des allégories parmi lesquelles on reconnaît la Justice, la Force et la Tempérance, la vertu principale étant la Charité qui couronne le couvercle représentée allaitante, étendue et entourée de trois enfants; le reste de la décoration en buis sculpté réside dans des têtes d'angelots, des mascarons, des mufles de lion, des draperies et des fleurs. Sur toutes les faces, décor de plaques à thème religieux en émail peint, deux de forme cintrée sur les grands côtés, une de forme circulaire sur les plus petits: la Nativité, l'Annonciation accompagnée de l'inscription AVE GRATIA PLENA (début de la Salutation angélique: «je vous salue, pleine de grâce»), la Lapidation de saint Etienne, la Crucifixion avec les monogrammes du Christ ihs et XPS, la Lamentation au pied de la croix avec les monogrammes du Christ et de Marie ihs et ma,la
Résurrection.
Ce coffret s'ouvre par différentes manipulations. On accède au grand tiroir que renferme le corps principal en tirant les têtes d'angelots des deux faces latérales vers le bas afin de dégager les éléments de blocage; le couvercle du coffret supérieur se soulève après avoir fait glisser deux languettes opposées en tirant latéralement les mufles léonins des extrémités. Etiquette de collection.
Coffret: Pays-Bas, vers 1570
Plaques: Limoges, atelier de Pierre Reymond, vers 1570 (un bras d'un angelot manquant sinon très légers accidents et petites restaurations)
H_27 cm L_25,1 cm P_14,4 cm
Provenance: ancienne collection S. van der Velden, Delft
Ce coffret, d'un grand raffinement d'exécution, est le fruit d'une commande bien précise compte-tenu de la complexité de sa construction. L'ébéniste néerlandais a dû concevoir la décoration et la forme de ce petit meuble à partir de la série de plaques en émail peint de belle qualité fabriquées à Limoges qu'il avait à sa disposition. Des plaques très comparables, attribuées à Pierre Reymond, sont conservées dans les collections françaises, trois de forme cintrée au musée des Arts décoratifs (inv. Gr 9 et 10, Pe 434), une au musée du Louvre (inv. OA 4008); un triptyque du musée du Petit-Palais avec des plaques de même facture, circulaires et rectangulaires, dont une signée PR et datée 1568, permet d'avancer une attribution et une datation à ce type de production limousine (inv. ODUT 1260).
Ouvrages consultés:S. Baratte, Les Émaux peints de Limoges, Musée du
Louvre, catalogue, Paris,2000, p 192; M. Blanc, Emaux peints de Limoges
- XVe-XVIIIe siècles - La collection du musée des Arts Décoratifs, Paris, 2011, cat.21, 22.
Auction's title
Auction's date
Auction location