Lot n° 69
Bidding closed
Result : Not available
Petite plaque, baiser de Paix ?, à la partie supérieure cintrée en émail peint polychrome représentant le Roi David jouant de la harpe sur fond de paysage avec maisons, contre émail bleu noir.
Limoges, attribuée au Maître de l'Enéide, vers 1530 (excellente conservation, usures seulement à l'or)
H_7,6 cm L_4,7 cm
Il s'agit d'une plaque singulière qui, par ses dimensions, pouvait trouver sa place dans un baiser de Paix à l'image de celui figurant la Décollation de saint Jean-Baptiste du musée des Arts Décoratifs attribué à l'atelier de Nardon Pénicaud (inv. 16743). De facture précieuse, on remarque plusieurs techniques employées par un artiste anonyme appelé par convention le Maître de l'Enéïde du nom de la série de 82 plaques illustrant ce thème qu'on lui attribue: fondant utilisé sur toute la surface de la plaque qui permet de faire transparaître la couleur du cuivre sous les émaux, laissant notamment de grandes plages de couleur ocre et vert (ici la harpe et le sol), émaux opaques réservés aux têtes et aux mains ainsi qu'au ciel, abondants rehauts d'or autant sur les vêtements que dans les paysages. Le traitement du ciel et du sol avec ses traits parallèles et ses touffes d'herbes à l'or sont également assez caractéristiques.
Ouvrages consultés: S. Baratte, Les Émaux peints de Limoges, Musée du Louvre, catalogue, Paris,2000, pp 56-62; M. Blanc, Emaux peints de Limoges - XVe-XVIIIe siècles - La collection du musée des Arts
Décoratifs, Paris, 2011, cat.6
Auction's title
Auction's date
Auction location