Lot n° 38
[SELLÈQUE (Jean-Baptiste)].
Voyage autour des galeries du palais-Égalité. Par S……e.
Paris : Moller, les marchands de nouveautés, An VIII [1799]. — In-18, 131 x 82 : frontispice, 177 pp., (1 f.). Demi-maroquin vert à coins, filets dorés, dos à nerfs, tête dorée, non rogné (reliure de la fin du XIXe siècle).

Édition originale de ce voyage atypique au Palais-Royal, nous renseignant parfaitement sur les mœurs de ce lieu au tournant du siècle. Paru en décembre 1799, il est l’œuvre du libraire et journaliste Jean-Baptiste Sellèque (1767-1801).
L’édition est illustrée d’un frontispice gravé par Canu, montrant la promenade des filles dans les galeries du Palais, portant cette légende : « Monsieur, voulez-vous faire une jolie connoissance. »
Petite mouillure sans gravité sur le bas des feuillets, y compris le frontispice, et sur le haut des 3 derniers feuillets.
On joint :
- LA REVUE DE L’AN HUIT, ou les originaux du Palais-Égalité. Paris : Barba, 8. 1800. — In-18, 145 x 92 : frontispice, (2 ff.), 175 pp., couverture muette. Broché, non rogné.
Lacombe, 397.
Édition originale.
Dans ce petit volume resté anonyme, se trouve la physiologie de chacun des types qui se rencontrent dans le Palais-Royal à la fin du XVIIIe siècle, après que le cirque construit au centre du jardin ait brûlé le 15 décembre 1798. Le lieu a alors la physionomie que l’on connaît aujourd’hui.
Le récit est ainsi présenté en tête du livre : « Le Palais-Egalité, débarrassé de ce Cirque (qui étoit devenu un cloaque impur), présente maintenant un jardin très-agréable qui devient la promenade à la mode ; chacun s’y rend le soir : mais, grands Dieux ! que d’êtres différens s’y rassemblent et sont surpris de s’y rencontrer ! le vice et la vertu s’y coudoient : que n’y peut-on placer une barrière entre le corrupteur et l’innocent !!!! Que de choses j’y ai apprises en trois soirées que j’y entends parler les filles, les espions, les amis-bonneaux, les rentiers, les agioteurs, les joueurs, les libertins, les journalistes, les étourdis, les comédiens et les auteurs… En un mot, depuis que j’y écoute tous ceux qui s’y rendent, tant pour voir que pour y être vu, tous ceux qui parlent en calembourgs ou en sens intelligibles, ce mélange monstrueux fait naître de bizarres rencontres et des aventures qui méritent d’être publiées. Aussi vais-je le faire : rien n’échappe à mon œil de lynx » (pp. 3-4).
L’édition est illustrée d’un frontispice dépliant représentant une vue animée du Palais-Royal, gravé par Canu. Lacombe décrit un frontispice différent, représentant le chanteur Garat.
Exemplaire dans sa condition de parution, à toutes marges. Cassures et déchirures au dos.
Auction's title
Auction's date
Auction location