Lot n° 12

Icilio Federico JONI (1866-194…

Result : Not available
Reliure peinte dans le style des biccherne siennoises. dos et bandes de cuir ancien estampé à froid, plats formés de deux ais peints a tempera (38,2 x 27 cm et 37,8 x 28 cm, dimension totale: 38,2 x 61 cm). Vestiges de fermoir. Au revers d'un des ais, une étiquette manuscrite ancienne «GV 14000». Quelques traces d'usure infligées artificiellement par l'artiste.
Encadrement sous verre.
Biccherne siennoises: célèbres objets d'art de l'histoire de Sienne, les biccherne remplissaient des fonctions décoratives sur d'importants documents d'archives. La commune avait instauré deux magistratures financières, la biccherna (la principale, apparue au XIIe siècle), puis la gabella (service particulier de perception des impôts indirects autonomisé à la fin du XIIIe siècle). Le camerlingue et les administrateurs de chacune de ces institutions, en poste pour six mois, étaient responsables sur leurs deniers et devaient rendre des comptes de recettes et dépenses avant de quitter leurs fonctions. Les liasses remises alors aux autorités siennoise portaient un titre avec dates et noms des personnes en charge: ce titre fut bientôt illustré d'armoiries, puis de compositions élaborées, à sujet laïque ou religieux. Ces tavolette di gabella et tavolette di biccherne sont dites couramment simplement gabelle et biccherne, biccherne ayant acquis une valeur générique pour l'ensemble des tavolette.
Une rare contrefaçon du Maître-faussaire siennois Icilo Federico Joni (1866-1946):
Il est à remarquer d'abord que la présente reliure comporte deux ais alors que les tavolette di gabella étaient constituées d'un seul panneau de texte illustré.
Le texte peut se lire comme suit: «Questo e libro del'entrata e del'escita dela genarale cabella del magnifico comuno di Siena al tempo del savio homo Pandolfo da Fasanella camarlengo a[nno] D[omini] 1462». Cependant, la graphie comme l'orthographe (escita pour uscita) en sont archaïques pour la date indiquée. Par ailleurs, la formulation en est partielle par rapport à ce qui se rencontre habituellement: le camerlingue est ici seul nommé alors que devraient figurer également ses exécuteurs ou autres administrateurs, et que le même panneau porte lui sept représentations héraldiques. Pandolfo da Fasanella est bien un personnage connu dans l'histoire siennoise, mais correspond à un gouverneur impérial de Toscane au XIIIe siècle. Enfin, la date est incomplète, l'usage étant alors plutôt de préciser le semestre d'activité des personnes mentionnées.
Le personnage du panneau de droite est représenté dans un costume et avec une coiffure qui conviennent aux années 1460 en Toscane. Le peintre a probablement cherché à faire là un portrait de Galgan, saint d'origine siennoise, même si l'épée de celui-ci n'est pas fichée dans un rocher comme on le voit en général. Le monastère San Galgano, à Chiusdino près de Sienne, a fourni nombre de camerlingues à la ville de sienne, et plusieurs tavolette connues portent une effigie de ce saint.
Tous nos remerciements à M. Gérard Auguier à qui nous sommes redevables de l'attribution de l'oeuvre à Icilio
Federico Joni et de la qualification de la technique de peinture.
Expert : Librairie « Les Neuf Muses » : Alain NICOLAS, expert près la Cour d’Appel de Paris et Pierre GHENO, expert près la Cour d’Appel de Paris
Auction's title
Auction's date
Auction location