Gazette Drouot logo print

Tomaso Buzzi (1900-1981) & Venini

Prix Net TTC :
6500 EUR

Rare suspension florale en verre soufflé «latimo» et «pulegoso» composée d’une vasque centrale et de seize palmes. Vers 1932-1934 Dim. Diam: 70 cm Parfait état. Bibliographie: Plusieurs variantes sont reproduites dans la monographie consacrée à Tomaso Buzzi (voir images). Biographie: Après avoir obtenu son diplôme d'architecte à l'ancien Regio Istituto Tecnico Superiore, aujourd'hui École polytechnique de Milan, il a rejoint en 1927 l'association pour la diffusion des arts figuratifs modernes "Il Labirinto», la réponse italienne au Wiener Werkstätte, avec Paolo Venini, Michele Marelli, Gio Ponti, Carla Visconti di Modrone, Emilio Lancia et Pietro Chiesa. Dans les années 1920 et 1930, surtout pendant la période déco, Buzzi est un designer de renom, l'un des architectes préférés de la bourgeoisie milanaise la plus huppée. En 1932, lorsque l'entreprise de verre de Venini perd les services de conception du sculpteur Napoleone Martinuzzi qui part pour créer sa propre usine, Tomaso Buzzi devient alors directeur artistique de la manufacture. Il conçoit une série de vases aux formes classiques, obtenues grâce à l'élaboration de techniques traditionnelles. L'étude minutieuse du design d'éclairage et l'amour de l'expérimentation du jeune architecte ont donné lieu à des innovations majeures dans les luminaires en verre de Murano. Les formes de ses objets sont inspirées de sources antiques aussi diverses que les urnes perses et les cruches étrusques en forme d'animaux. Buzzi a mis au point une méthode complexe de stratification du verre qui permet d'obtenir des couleurs pastel profondes et lumineuses allant du rose à la pêche, en passant par le vert de mer et le bleu ardoise. Les arts appliqués constituent l'un des terrains privilégiés de l'imagination créatrice de Buzzi, qui s'occupe de la conception de meubles, de céramiques, de dentelles, de lampes, d'horloges et de toutes sortes d'objets d'ameublement. Dessinateur infatigable, grand connaisseur et collectionneur d'œuvres d'art, il a cependant toujours su accompagner cette culture d'une attention particulière au monde de l'artisanat et à la pratique des ateliers Collaborateur de Gio Ponti, il participe à l'organisation de plusieurs manifestations artistiques nationales et internationales sur les arts appliqués (Triennale de Milan, pavillons Enapi, Exposition internationale d'Amsterdam, Exposition nationale des sports, etc. En 1956, ayant volontairement réduit ses engagements professionnels, il acheta La Scarzuola en Ombrie, dans la province de Terni, un ancien couvent franciscain avec un terrain attenant, qu'il transforma en résidence personnelle, réalisant ainsi le rêve de sa vie, à savoir un complexe architectural fantastique aux fortes valeurs ésotériques, à mi-chemin entre un parc et une acropole sapientielle, aux titres éloquents : la Barque des âmes, la Baleine de pierre, la Tour du désespoir, l'Échelle de vie, le Temple d'Éros, le Puits de méditation, le Théâtre des abeilles, la Termitière. D'une part, Buzzi a créé un lieu de culte pour le saint François lui-même (qui est donc l'un des lieux les plus importants liés au saint d'Assise) et, d'autre part, il a créé sa propre "ville idéale" dans le parc environnant, en s'inspirant du thème de la folie artistique, de la scène théâtrale et de la ruine, qui agit comme une contrepartie profane au monde sacré du couvent. Conçue par Buzzi en repensant l'ensemble de son parcours artistique et intellectuel, la Scarzuola reste unique dans le panorama de l'art et de l'architecture contemporains italiens et européens, tout comme surprennent par leur originalité et leur inventivité l'œuvre et la figure de l'architecte, dont l'importance attend encore d'être suffisamment diffusée et valorisée.

Galerie Plaisance
110 Rue des rosiers - Marché Paul Bert Stand 409 Allée 7
93400 Saint-Ouen
arnaudp909@gmail.com
Tel. +33643599041