Gazette Drouot logo print
Lot n° 8

Sceau de Guillaume de Forz. Normandie ou Angleterre,...

Estimate :
Subscribers only

Sceau de Guillaume de Forz. Normandie ou Angleterre, vers 1215. Matrice circulaire. Alliage métallique (plomb & argent). 60 mm de diamètre, 75 mm avec l'anneau. Revers plat. Petit tenon axial pertuisé. Ecu en poire («aux épaules arrondies»), chargé d'une vaste croix patonce vairée. Légende en orle, entre deux filets: SIGILLVM • GVLLERMI • DE • FORZ Provenance: • collection Charles Lormier (sa vente en 1900; mal décrite) • collection Jules Chappée, du Mans (publiée dans les Archives du Cogner, Le Mans, 1940, page 63, reférence 62). Matrice présentée dans l'écrin que lui constitua J. Chappée, jointe à une empreinte en plâtre (XXe s.). Aucune empreinte d'époque de cette matrice n'a été retrouvée, ni en France, ni en Angleterre. En soi, cette matrice de Guillaume de Forz pourrait s'attribuer à l'un des trois seigneurs anglo-normands de ce nom: Guillaume 1er (mort en 1195), Guillaume II (mort en 1242) et Guillaume III (mort en 1260). Toutefois, cette matrice présente des caractéristiques stylistiques (écu aux épaules arrondies, épigraphie) très proches d'empreintes émises en Angleterre et en France durant le premier quart du XIIIe siècle, par exemple: le sceau de Ranulphe de Blundeville (vers 1200); le sceau de Mauger le Vavasour (1200-1219); le contre-sceau d'Henri du Bourg (1219); le sceau d'Henri d'Arzillières (1202); le sceau d'Oudart d'Aulnay (1205); le sceau de Geoffroi de Villehardouin (1207-1208); le sceau d'Hugues III de Lafouche (1218); le sceau de Gohier III d'Aunay (1226). Il convient donc de reconnaître cette matrice comme étant celle de Guillaume II de Forz, probablement avant son mariage avec l'héritière du comté d'Aumale. Guillaume II de Forz, fils de Guillaume Ier de Forz et d'Avise comtesse d'Aumale, se maria en 1214 avec Aveline de Montfichet. Il fut l'un des vingt-cinq «conservatores» de la Magna Carta (1215). Il fut envoyé comme ambassadeur du roi d'Angleterre à Anvers en 1227, et en 1230 il accompagna