Gazette Drouot logo print
Lot n° 11

MERCIER (Louis-Sébastien)

Subscribe to find out the result
Estimate : Subscribers only

L'An deux mille quatre cent quarante. Rêve s'il en fut jamais. Londres [Paris ou Belgique?], 1775. Petit in-8 de VIII, 472, III pp.: broché, couverture de papier marbré, sous chemise en demimaroquin bleu à long grain, dos lisse orné de filets dorés. La plus célèbre des utopies des Lumières et une oeuvre inaugurale du roman d'anticipation. "Le présent est gros de l'avenir. Cette phrase de Leibnitz figure en épigraphe de l'utopie de Mercier. Accablé par les vicissitudes du temps, il s'endort et rêve qu'il s'éveille à l'âge de sept cents ans dans un Paris transformé selon ses désirs. Il va peu à peu y découvrir que l'humanité tout entière est désormais guidée par la raison" (Utopie, BnF, n° 121). L'ouvrage de Mercier, longtemps considéré comme le premier roman d'anticipation, ne manque pas de réalisme: le dernier chapitre montre le roi Louis XIV en pleurs sur les ruines de Versailles, se lamentant: "Que les monuments de l'orgueil sont fragiles!" Bel exemplaire conservé tel que paru. (Lumières!, BnF, 2006, nº 70: "Mercier ne pensait pas tant son uchronie comme une utopie que comme une anticipation, théoriquement réalisable: ne se vantera-t-il pas d'avoir ainsi annoncé la Révolution française? Cependant, la fascination de Mercier pour la ville comme espace social liant la liberté au travail le conduit à sacrifier la liberté individuelle au bonheur collectif dans ce Paris vertueux de 2440 où les femmes sont cantonnées aux plaisirs domestiques.")

Auction's title
Auction's date
Auction location