Gazette Drouot logo print
Lot n° 29

GALLI, école italienne du début du XIXe siècl...

Result :
Not available
Estimate :
Subscribers only

Portrait de la princesse Elisa Bonaparte-Baciocchi, c. 1815. Rare miniature ovale d’Elisa Bonaparte, sœur de Napoléon Ier, signée à droite “Galli”, incrustée dans un cadre ovale monté en broche en or (750 millièmes), sur fond de plaque de nacre. H. 3,9 x L. 2,8 cm. Broche : H. 4,5 x L. 3,5 cm. Poids brut : 11,59 g. ON Y JOINT une L.A.S. de provenance indiquant : “Cette miniature me vient de mon grand-père Napoléon Levie Ramolino, qui la tenait de son oncle André Ramolino, cousin germain de Madame Mère. Elle avait été donnée par Madame Mère à sa femme Madeleine Bacciochi, soeur du mari d’Elisa Bonaparte. Ramolino Perangeli”. Provenance - Offerte par Laetitia Bonaparte, dite Madame Mère, à l’épouse de son cousin germain André Ramolino (1767-1831), Madeleine Ramolino, née Baciocchi (1764-1847). Elle était la belle sœur d’Elisa Bonaparte, en épousant son frère Félix à Marseille en 1797. - Puis par héritage à Napoléon Levie-Ramolino (1814-1885), le fils de la cousine germaine d’André Ramolino. - Puis par succession à sa petite-fille Antonia Levie-Ramolino (1878-1972), épouse d’Henri Pierangeli. - Collection privée, Corse. Historique Cette miniature récemment retrouvée dans une collection particulière représente un portrait de la sœur de Napoléon, Elisa Bonaparte Baciocchi (1777-1820), princesse de Piombino et Lucques, grande-duchesse de Toscane, parée de diamants et de perles. Elle fut offerte par Madame Mère, mère de Napoléon, à Madeleine Baciocchi (1764-1847), épouse de son cousin André Ramolino (1767-?) et belle-sœur d'Elisa (Madeleine est la sœur de Félix Baciocchi (1762-1841)). Le portrait a ensuite été transmis dans la famille Levie Ramolino. On remarque que même dans la plus stricte intimité de la famille impériale, les portraits étaient souvent offerts en grande tenue, les femmes étant très souvent richement parées de bijoux et en tenue d'apparat. En revanche, ce portrait est un exemple que la famille de Napoléon Ier faisait parfois appel à des artistes moins connus, notamment ceux se trouvant en Italie, qui n’hésitaient pas à employer des artistes locaux comme ce Galli dont on sait peu de choses. Galli, actif au début du XIXe siècle, est connu notamment pour une miniature représentant Napoléon Bonaparte signée, qui appartenait à la collection Demidoff (vente du palais de San Donato), vendue le 15 mars 1880 sous le numéro 208. Elle était auparavant exposée au Musée de San Martino à l’Ile d’Elbe sous le numéro 141 parmi les objets ayant appartenu à des princes de la famille impériale (Catalogue des objets de souvenir et d'intérêt historique réunis dans le monument érigé par le prince Anatole de Demidoff en 1856, et dans la villa habitée par l'empereur Napoléon Ier en 1814, Imprimerie Le Monnier, Florence, 1860).

Auction's title
Auction's date
Auction location