Gazette Drouot logo print
Lot n° 13

1971 MASERATI INDY 4200 GT

Result : Not available
Estimate : Subscribers only

Numéro de série AM116668 Seulement 436 exemplaires Désirable coupé italien Boite manuelle Carte grise française Un vent nouveau souffle chez Maserati à l’entrée dans les années 1970. En effet, souhaitant remplacer son modèle Sebring, la marque au Trident dévoile l’Indy en 1968 au Salon de Turin; le coup de crayon marque une nette différence avec sa prédécesseur et montre une belle interprétation de ce nouveau design aux lignes tendues, presque cubiques. Le résultat donne un coupé racé et agressif avec feux escamotables et une ligne de toit assez haute pour pouvoir loger deux places supplémentaires par rapport à sa grande soeur la Maserati Gibhli. Le dessin de la carrosserie est confié à Vignale qui se risque à proposer un hayon arrière incluant une vitre quasiment posée à plat qui donne à la voiture des airs de break et qui ne sut pas remporter le succès escompté mais qui aujourd’hui ne semble pas démodé. Le nom Indy n’est pas anodin pour Maserati et fait référence aux victoires de la marque sur le circuit d’Indianapolis en 1939 et 1940, la firme italienne joue avec son passé sportif et, en imposant ce nom à l’arrière de la voiture, promet aux propriétaires un agrément de conduite et de véritable sensations. Accouplé à des moteurs nobles et chers à Maserati, les 8 cylindres en V aux cylindrées grossissantes selon les finitions, la voiture est en effet sportive sans pour autant être piégeuse et est un bon compromis entre confort, puissance et efficacité. En ouvrant la grande porte conducteur, on découvre un intérieur chaleureux et luxueux tout de cuir tendu, souvent de couleur sombre avec un beau volant en bois. Les sièges, bien que confortables, offrent un bon maintien et permettent d’avaler les kilomètres sans passer chez l’ostéopathe le lendemain; de nombreux cadrans et un immense cendrier (voiture italienne oblige) finissent d’habiller le tableau de bord sur lequel est inscrit Maserati en lettres chromées. Une boite de vitesses mécaniques ZF à 5 rapports est montée de série dans l’Indy, elle fut préférée à la boite de vitesse automatiques à 3 rapports proposée en option qui casse le tempérament sportif de l’auto; les options sont nombreuses : autoradio, lève vitre électrique… Les moteurs V8 de 4.2L, 4.7L puis 4.9L sont montées avec 4 arbres à cames en têtes et 4 carburateurs Weber 42, ils dévellopent de 260 chevaux à 330 chevaux mais ont du couple à revendre dans une sonorité envoutante sans aller chercher la zone rouge du compte-tour, idéal pour le Cruising et les franches reprises sur les petites routes de campagnes comme sur autoroutes. Si l’Indy est davantage conçue comme une GT et non comme une pure sportive, elle n’est pas avare de sensation, la position de conduite, la ligne, le moteur en font une voiture aujourd’hui désirable et qui se démarque énormément des grands classiques de l’automobile de collection. La Maserati Indy que nous vous présentons est une version équipée du V8 4.2L de cylindrée développant 260 chevaux, suffisant pour atteindre des vitesses conséquentes. Sortie d’usine en 1971, elle se présente sous une belle patine au niveau de sa peinture grise et de son tableau de bord dont le cuir, toujours bien tendu, est à rafraîchir. Coté sellerie, les sièges en cuir noir semblent avoir était refait récemment et se présente dans une bonne forme sans affaissement à l’avant comme à l’arrière. Les équipements électriques de la voiture : lève-vitres et phares escamotables sont fonctionnels et la voiture est assez saine. Le volant d’origine en bois est malheureusement fendu à sa base sans être brisé en deux, il permet quand même de conduire la voiture mais devra être changé rapidement. Une révision mécanique est à prévoir pour s’assurer de pérenniser ce beau coupé mais notre essai routier a démontrer un bon fonctionnement de l’ensemble boite moteur une fois le temps de chauffe effectué, la V8 se réveille dans une sonorité grasse, presque américaine qui ne laisse pas indifférent les usagers que l’on dépasse; un temps d’adaptation est à prendre en compte pour comprendre le fonctionnement de la boite de vitesse aux rapports très rapprochés et avec un point de patinage très haut. La position de conduite convient parfaitement à une personne de grande taille et le confort de la voiture est apprécier avec une conduite souple et à bas régime où le moteur devient presque discret. C’est une occasion rare que de voir une Maserati Indy en vente, un moyen intelligent de se démarquer lors des différents rassemblements de passionnés à venir et un bon placement quand on connait le prix d’une Gibhli dont elle reprend beaucoup de caractéristique esthétique et technique. Même si cette voiture est à rafraichir, elle présente encore de très bonnes qualités surtout mécaniques et c’est lors de sa conduite que l’on peut affirmer qu’il s’agit bien d’une véritable Maserati.

Auction's title
Auction's date
Auction location