Gazette Drouot logo print
Lot n° 2

1952 LAND ROVER SÉRIE 1 EX-GENDARMERIE...

Subscribe to find out the result
Estimate : Subscribers only

Numéro de série 36633777 Ex-gendarmerie belge Restauration depuis le châssis Version atypique du mythique baroudeur Titre de circulation belge Pour comprendre l’histoire de la naissance et du succès du Land Rover, il faut revenir quelques années en arrière, durant la Seconde Guerre Mondiale où une voiture, côté allié, est devenue un symbole de liberté, d’efficacité et de robustesse : la Jeep Willys. Voiture parmi les plus célèbres de la seconde moitié du XXe siècle transportant aussi bien d’importants généraux que d’anonymes soldats à travers des terrains toujours plus accidentés notamment en Europe où chaque entrée dans les villes et villages libérés se faisaient avec une Willys en tête de cortège. Une fois le conflit terminé, les Jeeps sont éclatées au quatre coins du Monde et deviennent une source d’inspiration; une de ces voitures finit dans la maison de campagne d’un certain Maurice Wilks, concepteur en chef de chez Rover. Au lendemain de la guerre, Rover est en difficulté et Wilks cherche à fabriquer un 4X4 simple et solide à l’aide des matériaux disponibles afin de continuer à faire tourner les usines en Angleterre; le résultat est présenté au salon d’Amsterdam en 1948 : le Land Rover Série 1 mue, au départ, par un moteur 1,6l développant 50 chevaux et issu de la Rover P3. Pour des raison de pénuries d’acier, le gouvernement interdit à Rover de fabriquer sa carrosserie du Land à grande échelle et la marque se tourna donc vers l’aluminium issu de l’aéronautique pour habiller ses tout-terrains. S’il ne reste plus rien de la Jeep, on constate tout de même que l’empattement est identique (2m) et que la transmission intégrale du Land Rover fonctionne à peu près pareil que celui de l’américaine tout en restant un 4X4 permanent ce qui plaisait beaucoup et qui donne à la marque une idée pour promouvoir sa nouvelle voiture à une gamme plus étendu de la population. Au début des années 1950, Land Rover distribua des Séries 1 à des étudiants qui partaient en expéditions, et le succès escompté ne se fait pas attendre; les commandes affluents de tous les milieux : l’armée essentiellement, les forces de l’ordre, les pompiers, les ambulanciers, mais également des acheteurs privés pour leurs exploitations agricoles remplaçant pour la plupart les tracteurs souvent réquisitionnés pendant la guerre. Très vite, le Land Rover deviendra une voiture au service de la population, on le voit livrer des médicaments dans des pays reculés, maintenir la paix, tracer des routes là où aucune autre voiture ne pouvait passer; il est considéré comme l’une des choses les plus estimables que la Grande Bretagne n’ai jamais créée. Fort de son grand Empire colonial encore maintenu après la guerre, le Land Rover s’exporte partout sur la planète et une étude démontrait qu’à la fin des années 1950, la première voiture vue par un tiers de la population mondiale est un Land Rover; le Common Wealth est devenu son plus gros marché et Rover fut l’un des plus grand exportateur mondial. Le Land Rover série 1 que nous vous présentons est sorti des chaines d’assemblage en 1952 et fut livré à la gendarmerie belge pour servir de véhicule de secours et de patrouille vraisemblablement en milieu rural. Arrivé dans cette configuration originale entre les mains du propriétaire actuel avec son moteur d’origine qui n’affichait que 18 000 kilomètres au compteur, vérifiable par l’état général du bloc et de l’embrayage. C’est avec l’annonce du confinement de Mars 2020 que le propriétaire décida d’entreprendre un immense chantier de restauration par le biais de l’atelier Elephant Factory Classic près de Bordeaux, fanatique du Land Rover dans ses moindres détails comme l’atteste l’état actuel de ce 4X4. La restauration fut entreprise depuis le châssis, la carrosserie en aluminium fut démontée, sablée, retravaillée et repeinte dans sa couleur originale; tous les éléments furent assemblés avec grand soin, comme à l’époque; les rivets, boulons et vis refabriqués par un spécialiste Land Rover en Angleterre et très compliqué à trouver, sont à leur emplacement d’origine. Pour habiller le Land Rover, une bâche en tissus épais dans la couleur sable d’origine «Exmoor » de chez Series Forever fut installée dans le respect des mesures originelles. L’habitacle est dans le même état que l’extérieur, un véritable plongeon dans les années 1950 tant celui-ci semble neuf; en effet, les trois sièges avant en cuir couleur Royal Air Force (RAF) d’origine furent refaits ainsi que les deux banquettes arrières en vis à vis; le volant d’origine fut nettoyé et les trois compteurs en laiton (spécification belge) d’origine furent envoyés chez Mickael Flannery, spécialiste du Land Rover en Angleterre pour être

Auction's title
Auction's date
Auction location