Gazette Drouot logo print
Lot n° 120

Charles AZNAVOUR (1924-2018). Correspondance...

Result : Not available
Estimate : Subscribers only

Charles AZNAVOUR (1924-2018). Correspondance de 50 L.A.S. (dont 9 cartes postales) et 3 L.S. (la plupart signées « Charles »), 1958-1964, à Claude MAISSIAT ; environ 118 pages formats divers, plusieurs à en-tête d’hôtels, avec enveloppes et adresses, plus 9 télégrammes. Exceptionnelle correspondance amoureuse du chanteur au début de sa gloire. Aznavour a rencontré la jeune femme en 1958 dans les coulisses du cabaret l’Alhambra (rue de Malte) ; elle a dix-huit ans de moins que lui, qui a déjà été marié deux fois ; leur amour durera six ans. Il est toujours sur le départ, en voyage, occupé par ses tournées, ou par le tournage de films. Il écrit cependant à sa « Doucette », de Montréal, Copacabana, Bruxelles, Wiesbaden, l’aéroport de Milan, Mouans-Sarthoux, Avignon, Almeria, Athènes, New York, Londres, Lyon, Tours, Rome, Marseille, Sète, la Guadeloupe, Kiev, ou de passage à Paris ou dans sa maison de Galluis. Il n’oublie pas sa « Douce », pense à elle, lui dit sa tendresse... Il dit ses journées, la fatigue, les décalages horaires, les tournées, les tournages, sa vie, les soirées à l’hôtel… Il raconte son arrivée à Rio en octobre 1959, avec « la chaleur humide qui fut la première à poser ses lèvres gourmandes et mouillées sur mon visage puis tout le long de mon corps »… « Voilà encore un pays conquis […] Ma première a eu lieu devant un des public1959s des plus SNOB et des plus réservés qu’il soit. Tenue de soirée de rigueur, ces dames diamantées envisonnées devait en principe selon leur habitude applaudir du bout des doigts, mais il n’en a rien été, elles m’ont envoyé des fleurs sur la scène, il y en avait partout à mes pieds et les maris ces messieurs de la haute société Brésilienne étaient déchainés. […] J’ai tenu la scène près d’une heure il m’a fallu leur débiter seize chansons, j’en suis infiniment satisfait et heureux ».. « Je continue à travailler comme un mercenaire dans une chaleur étouffante »… Il décrit la vie nocturne de Rio, « une ville ne vivant q

Auction's title
Auction's date
Auction location