Gazette Drouot logo print
Lot n° 28

Alfred Jarry.

Estimate :
Subscribers only

Perhinderion. Paris, Imprimerie C. Renaudie, mars - juin 1896. 2 livraisons in-folio de 7 planches dont 4 doubles, (4) ff. dont un sur papier violet; 5 planches dont 3 doubles, (3) ff. de texte dont un sur papier violet, brochés, couverture parcheminée imprimée et illustrée, imprimée en rouge. Rare collection complète de la revue éphémère fondée par Alfred Jarry. Un des exemplaires sur vergé jaune. “Perhinderion est un mot breton qui veut dire Pardon au sens de Pèlerinage” et Jarry de préciser en ces termes son intention: “Premier son de la messe.” La revue d'estampes vit le jour après la brouille avec Remy de Gourmont et son départ de L'Ymagier. Alfred Jarry fit même les frais de caractères typographiques spéciaux. Les deux livraisons poursuivent la confrontation entre bois gravés anciens et recherches contemporaines. Ainsi sont juxtaposés des bois de Dürer et de Georgin, l'imagier d'Épinal. Le Christ en croix, composition en couleurs d'Émile Bernard rehaussée à la main, est la seule image contemporaine. Au sommaire de la seconde livraison, Jarry annonce deux estampes d'Émile Bernard, précisant que la livraison renferme tantôt Le Christ en croix, tantôt L'Annonciation, comme ici. Envoi autographe signée en tête du premier volume: Exemplaire de Jean de Tinan Alfred Jarry Belle provenance que celle du dandy mort prématurément à l'âge de 24 ans. Tous deux collaborèrent au Mercure de France. Leur amitié remonte à 1895, renforcée par un même goût pour le noctambulisme et une existence bohème entre les cafés du Quartier latin. Jean de Tinan (1874-1898) assistera avec enthousiasme à la première d'Ubu roi et en fit l'éloge dans le deuxième numéro de Centaure. Bel exemplaire, tel que paru.