Gazette Drouot logo print

Une coupole témoigne de l’art du vitrail contemporain à la française

Published on , by Vanessa Schmitz-Grucker
Auction on 05 July 2022 - 14:00 (CEST) - Salle 2 - Hôtel Drouot - 75009

Cette coupole contemporaine en vitrail est exécutée dans la plus pure tradition française par l’atelier France Vitrail International, supervisé par Éric Bonte, maître verrier depuis 1979.

Éric Bonte (né en 1956), France Vitrail International, Allégorie de la nuit, coupole... Une coupole témoigne de l’art du vitrail contemporain à la française
Éric Bonte (né en 1956), France Vitrail International, Allégorie de la nuit, coupole en vitrail à décor au sommet d’un médaillon central, diam. 600, h. 120 cm.
Estimation : 200 000/220 000 €
Adjugé : 265 500 

C’est tout le savoir-faire traditionnel d’Éric Bonte, à la tête de France Vitrail International, qui est à l’œuvre dans cette Allégorie de la nuit. Présentée avec deux autres coupoles de style art nouveau, Allégorie du printemps (120 000/220 000 €) et Or, cristal (120 000/130 000 €), cette pièce a été exposée au Grand Palais dans le cadre de la Biennale Paris en 2019. Sa composition, réalisée d’après un dessin d’Éric Bonte intitulé Rêves célestes, flirte avec l’abstraction, ponctuée de corps allongés sur fond de ciel semé d’étoiles, un croissant de lune et de visages de femmes en camaïeu bleu. Réalisé sur verres antiques et cathédrale, le tout résulte de différentes textures verrières et du jeu graphique des plombs. Les visages sont gravés au sablage et peints notamment en grisaille, tout comme les médaillons des frises qui terminent la coupole. C’est pour répondre à la plus importante commande de l’histoire du vitrail, 8 400 mètres carrés destinés à la basilique Notre-Dame-de-la-Paix de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), qu’Éric Bonte a fondé en 1988, en région parisienne, France Vitrail International. Lui-même est originaire de Paris, où il s’est formé à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (Olivier de Serres), avant d’acquérir en 1979 l’atelier du peintre verrier Joseph Kef Ray (1898-1979) à Issy-les-Moulineaux. Avec une équipe d’une soixantaine de personnes, il avait mené à bien en dix-huit mois ce qui reste son œuvre majeure : le projet de Yamoussoukro est aujourd’hui encore la plus grande surface de vitraux au monde, comptabilisant deux millions de morceaux de verre antique. Trois ans avant cette aventure, Éric Bonte s’était déjà distingué en signant les coupoles de l’hôtel Plaza Athénée. Le style du maître verrier séduit aux quatre coins du globe, de la brasserie Floderer à Strasbourg au Centre de conférences de la Ligue arabe de Sharm-el-Sheik, en passant par le restaurant Hiramatsu à Tokyo. Ces créations, aussi impressionnantes que légères, sont le fruit d’un travail complexe : une maquette du projet, réalisée au 1/10 de la taille finale, une découpe minutieuse des différents verres, l’étape, cruciale et délicate, de la peinture, l’application de la grisaille et des émaux suivie de leur cuisson, et enfin le montage patient des pièces, serties de métal pour les fixer. Autant d’opérations témoignant de l’excellence de l’atelier, labellisé Entreprise du patrimoine vivant depuis 2016. Un sens artistique manifeste qui a également valu à Éric Bonte d’être choisi, à la fin des années 1980, par le maître de l’abstraction Jean Bazaine (1904-2001) pour la réalisation de ses vitraux destinés à la cathédrale de Saint-Dié.

Tuesday 05 July 2022 - 14:00 (CEST) - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 75009
Copages Auction Paris
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe