Gazette Drouot logo print

Une collection, sept préemptions

Published on , by Anne Doridou-Heim

Pour sa première vente, cette nouvelle OVV voyait les institutions et les bibliophiles se pencher sur ses cartes. 

Vers 1758. Carte manuscrite anonyme d’une partie des côtes de la Bretagne, depuis... Une collection, sept préemptions
Vers 1758. Carte manuscrite anonyme d’une partie des côtes de la Bretagne, depuis la pointe de Michechelec jusqu’à la pointe de Plouézec, 53,5 85 cm. 
Adjugé : 1 288 

Le collectionneur Claude Gaudillat, Breton de cœur disparu le 19 mai, avait réuni un rare ensemble de cartes de géographie dont il comptait, par sa vente à Drouot, faire le bonheur de nouveaux amateurs (voir l'article Les trésors cartographiques d’un passionné de la Gazette no 24, page 57). Maintenue comme l’avait annoncé sa fille, la dispersion réunissait la somme totale de 102 570 € et voyait les institutions publiques agir à de nombreuses reprises pour acquérir l’un de ces documents. La BnF préemptait par sept fois, emportant entre autres une carte manuscrite (84,5 125 cm) réalisée vers 1599 par Jacques Fougeu montrant la Bretagne tout entière, pour 3 992 €, ou une autre anonyme (reproduite ci-contre) dessinant vers 1758 une partie de ses côtes, à 1 288 €. Les archives départementales du Finistère et du Morbihan, celles municipales de Brest ainsi que les départements de Loire-Atlantique et d’Ille-et-Vilaine effectuaient pour leur part des acquisitions directes. Les enchères s’échelonnaient entre quelques dizaines et 5 410 €, ce plus haut résultat étant obtenu par un exemplaire de la carte dite «d’Argentré». Incluse dans L’Histoire de Bretagne… de Bertrand d’Argentré (1519-1590) éditée à Paris en 1582, il s’agit de la plus vénérable de la région connue. Dans son ouvrage de référence sur les Cartes anciennes de la Bretagne 1582-1800 paru en 1999, le collectionneur et bibliographe expliquait pourquoi, en plus de son ancienneté, elle est si recherchée : «Il en avait été fait une première édition à Rennes en 1582, un in-folio dont il ne restait plus à imprimer que le titre et la table, lorsqu’elle fut saisie par ordre du roi Henri III sous prétexte qu’il y avait dans l’ouvrage plusieurs choses contre l’honneur et les droits de la France». L’outrage est réparé.

Friday 25 June 2021 - 14:00 (CEST) - Live
Salle 3 - Hôtel Drouot - 75009
Nouvelle Etude
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe