Gazette Drouot logo print

Un atlas de Ptolémée provenant du Berry

Published on , by Anne Doridou-Heim

Érudite, une bibliothèque du Berry voyait une édition de l’atlas de Ptolémée prendre de la hauteur et des manuscrits anciens raconter des bribes de l’histoire de France. 

Claude Ptolémée (vers 100-vers 170), Claudii Ptolemaei geographicae enarrationis... Un atlas de Ptolémée provenant du Berry
Claude Ptolémée (vers 100-vers 170), Claudii Ptolemaei geographicae enarrationis libri octo Bilibaldo Pirckeym hero interprete Annotationes Ioannis de Regio Monte in errores commissos a lacobo Angelo in translatione sua, Strasbourg, 1525, un volume in-folio, relié en peau de truie estampée à froid sur ais de bois. Adjugé : 217 373 

Il fallait bien un atlas pour se repérer dans les rayonnages de cette bibliothèque du Berry (voir l'article Curiosités et érudition d'une bibliothèque de château de la Gazette n° 24, page 62), pour laquelle trois journées de dispersion ont été nécessaires. Celle-ci voyait les Archives nationales intervenir à deux reprises sur des billets royaux et cette édition strasbourgeoise de 1525 de la fameuse Géographie…, de Ptolémée, retenir 217 373 € – le plus haut résultat de la série de vacations. Cet exemplaire a été imprimé chez le Strasbourgeois Johann Grüninger, une star du genre à l’époque ! La traduction latine au XVe siècle de cet atlas, composé à Alexandrie au IIe siècle par le savant grec, a contribué à renouveler l’intérêt des Européens pour l’exploration des terres et des océans lointains. Bien que traduit en arabe au IXe, il demeura ignoré en Occident pendant quelques siècles encore ! Sa large diffusion grâce aux progrès de l’imprimerie et aux éditions complétées de cartes, en fonction des terres nouvellement connues, permit à toute l’Europe intellectuelle d’être informée des progrès des découvertes. Les manuscrits historiques étaient le second temps fort. Une copie, sans doute parisienne et des années 1380-1400, des Grandes chroniques de France suivies de Chronique des règnes de Jean Le Bon et de Charles V, courant sur 212 feuillets, était décryptée à 37 914 €. On connaît un certain nombre de manuscrits de ces textes en français – fondateurs et emblématiques –, mais celui-ci, par sa mise en pages et l’esthétique de ses initiales ornées, se rapproche de ceux commandés par les princes du royaume : les Berry, Orléans, Anjou et Bourgogne, tous férus de beauté et de luxe. Un document émouvant était ensuite emporté à 16 900 € : une lettre en partie autographe de Marie Stuart à monsieur de La Forest, «ambassadeur pour le roy en Angleterre». La reine d’Écosse déchue l’a écrite depuis Carlisle, où elle était sous surveillance après s’être échappée de la forteresse de Lochleven grâce à l’aide de George Douglas, le 26 juin 1568. Elle y demande au diplomate français de remettre à cet homme une somme de «trois cens escuz» et de l’aider à rejoindre la France.

Wednesday 23 June 2021 - 13:30 (CEST) - Live
Salle 14 - Hôtel Drouot - 75009
Delon - Hoebanx
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe