facebook
Gazette Drouot logo print

La Gazette Drouot Art et patrimoine - Expositions

Signac collectionneur au musée d'Orsay

On 26 October 2021, by Carole Blumenfeld

Signac n’est pas Degas. Pour ceux qui songeraient à l’exposition quelque peu mythique du Metropolitan Museum, « The Private Collection of Edgar Degas »…

Signac collectionneur au musée d'Orsay
Georges Seurat (1859-1891), Torse d’homme nu près d’un chevalet (étude pour Une baignade à Asnières ? ), 1883-1884, crayon Conté sur papier, 32 24,5 cm, collection particulière.
Photo © musée d’Orsay/Patrice Schmidt

Signac n’est pas Degas. Pour ceux qui songeraient à l’exposition quelque peu mythique du Metropolitan Museum, « The Private Collection of Edgar Degas » (1997) où avaient été réunies 250 de ses œuvres, de Greco à Gauguin, l’expérience ici est tout autre. Véritable plongée dans l’intimité de Signac, l’exposition présentée au musée d’Orsay par Marina Ferretti et Charlotte Hellman, l’arrière-petite-fille du peintre, est une promenade au fil de ses amitiés et de ses engagements. Le théoricien, l’anarchiste et l’animateur du Salon des Indépendants se raconte à travers sa collection, des Harengs offerts par Van Gogh après une belle journée passée ensemble dans le Luxe, calme et volupté d’une Arcadie méditerranéenne par Matisse, qui évoque leurs villégiatures voisines à Saint-Tropez. Surtout, il n’y a pas une toile, pas un dessin qui ne fasse écho à son propre travail. Signac est partout. Même La Plaine de Saint-Ouen de Cézanne, achetée à 20 ans auprès du Père Tanguy avec l’argent prévu par sa grand-mère pour échapper à la conscription, et Le Pommier en fleurs au bord de l’eau de Monet lui ressemblent. Signac fait la part belle aux œuvres de ses amis Luce, Cross, Angrand et Van Rysselberghe, mais aussi et surtout à Seurat, dont il a possédé près de 80 œuvres. L’écrin qui lui est dédié, véritable exposition dans l’exposition, permet de découvrir d’extraordinaires esquisses peintes pour Un dimanche après-midi à l’Ile de la Grande Jatte ou la petite esquisse des Poseuses, qui méritent à elles seules la visite. Grâce à l’inventaire après décès du peintre, mais aussi son agenda de 1931 où il avait dressé une liste, son journal qui sera publié dans quelques semaines par Charlotte Hellman et sa correspondance avec Fénéon, les commissaires ont dressé la liste des 400 œuvres de la collection Signac, dont plus d’un quart sont réunies ici : certaines vendues de son vivant en raison de différends avec leurs auteurs pendant l’affaire Dreyfus, ou d’autres pour pallier les frais de sa double vie amoureuse, comme Le Cirque de Seurat. Le « Signac collectionneur » est un magnifique préambule intimiste à la lecture de son journal, très attendu.

Musée d’Orsay,
esplanade Valéry-Giscard-d’Estaing, Paris 
VIIe, tél. : 01 40 49 48 14.
Jusqu’au 13 février 2022.
www.musee-orsay.fr

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe