Gazette Drouot logo print

Qianlong : un vase en porcelaine à la forme virtuose

Published on , by Caroline Legrand

Provenant d’une ancienne collection française, ce vase chinois portant la marque de Qianlong se singularise autant par sa forme que par son irrésistible couleur bleu ciel.

Chine, époque Qianlong (1736-1795). Vase à six cols (liukongping) en porcelaine émaillée... Qianlong : un vase en porcelaine à la forme virtuose
Chine, époque Qianlong (1736-1795). Vase à six cols (liukongping) en porcelaine émaillée clair de lune, au revers la marque à six caractères en zhuanshu de Qianlong, h. vase central 21,7, vases extérieurs 19,5, diam. 16 cm.
Estimation : 80 000/120 000 
Adjugé : 185 500 €

Point de dragon sur ce vase chinois ! Non, cette étonnante pièce multiforme n’arbore pas le presque sempiternel décor à l’animal légendaire poursuivant la perle sacrée, ni même les couleurs éclatantes des porcelaines fencai. Ici, on renoue avec l’élégance formelle et le discret envoûtement du monochrome hérité des Song. C’est en effet de cette époque que remonterait la silhouette nommée « liukongping », constituée d’un vase central balustre, entouré de cinq autres légèrement plus petits. «Un véritable tour de force technique pour les potiers, selon l’expert Alice Jossaume, qui devaient assurer la solidité de l’ensemble et maîtriser une cuisson à haute température», 1 200 degrés ou plus. Très rares, ces créations à plusieurs cols sont le plus souvent recouvertes d’une glaçure monochrome, afin de souligner leur forme si particulière. Un modèle similaire est reproduit dans l’ouvrage Treasures in the Royalty, the Official Kiln Porcelain of the Chinese Qing Dynasty (2003, Shanghai, page 326), et un autre émaillé poudre de thé est conservé au National Palace de Taiwan. Mais on le retrouve aussi dans une version en céladon à décor en relief ou, plus rarement, peint bleu-blanc comme dans le vase à six cols d’époque Qianlong, provenant de la collection Ernest Constans, qui a obtenu 1,2 M€ le 13 juin 2012 à Paris (Sotheby’s).
De l’éloge du monochrome
C’est l’empereur Yongzheng (1722-1735) qui avait initié ce retour aux lignes pures, exaltant la matière et la monochromie des porcelaines de l’époque Song. Un goût à la fois simple et précieux pour des arts du feu d’un grand raffinement. Le père de Qianlong a commandé aux fours impériaux de nombreuses copies de ces pièces anciennes, flambées, craquelées ou monochromes. Le musée Guimet possède ainsi dans ses collections un double vase, bleu lavande à l’intérieur blanc, portant la marque Yongzheng. Blanc, turquoise, jaune, rose, sang-de-bœuf, vert ou bleu se révèlent les principales couleurs appréciées par l’empereur esthète, qui  sut utiliser les arts afin d’asseoir le pouvoir de la dynastie mandchoue Qing, et de la rattacher à la grande histoire de la Chine. Poète, peintre et calligraphe, Qianlong a poursuivi et amplifié ce dessein. Dans son palais d’Été, situé non loin de Pékin et dessiné par le jésuite Giuseppe Castiglione, il entassait ses trésors, dont bien sûr les porcelaines issues de ses manufactures impériales, mais aussi d’autres, plus anciennes, rapportées des quatre coins du pays. Qianlong écrivait même des poèmes sur les porcelaines d’époque Song, à l’instar des grands lettrés chinois, qui célébraient tout particulièrement dans leurs vers la couleur bleue. Un azur qui pouvait prendre des dizaines de nuances, le «bleu du ciel après la pluie» dit « chaï » étant des plus loués. Malheureusement, on n’en connaît pas aujourd’hui l’apparence exacte… Serait-ce le bleu ciel, également appelé «bleu clair de lune», de notre vase ? Si la porcelaine chinoise est de nos jours l’objet de tous les désirs sur le marché, elle était aussi pour Qianlong une affaire d’État, puisqu’il l’utilisait comme récompense pour ses fonctionnaires ou comme cadeau diplomatique…

bijoux, Orfèvrerie, cheval (sur le thème du), Cynégétique - Art de la chasse, tableaux, mobilier et objets d'art, sculptures, bronzes, verreries, Art nouveau, art déco, Haute Époque, livres anciens et modernes, art d'Asie
Sunday 27 March 2022 - 14:00 (CEST)
63, rue du Faubourg-Saint-Martin - 60300 Senlis
Actéon - Hôtel des ventes de Senlis
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe