Pauline Pavec, galeriste : « Il ne faut pas chercher à correspondre à une mode »

On 08 June 2021, by La Gazette Drouot

 La jeune galeriste parisienne, ayant créé son enseigne à peine sortie de l’école, fait son entrée dans la cour des grands avec une première participation à la Tefaf. 

L'artiste Quentin Derouet et Pauline Pavec.
© GALERISTES-2019 © PHOTO-ARCHIVE ADAGP

Ce qui a déclenché votre vocation ?
Ma rencontre avec Quentin Derouet, qui a fondé avec moi la galerie en 2018. Nous partageons tout dans notre vie et formons un duo fort, lui artiste et moi, historienne de l’art.

Mais si tout était à refaire, vous seriez…
Dans l’idéal, nous ne changerions rien, mais nous pourrions nous épanouir dans beaucoup d’autres domaines. Quoi qu’il en soit, nous chercherions toujours à évoluer avec des personnalités souhaitant bousculer les choses.

Votre dernier coup de cœur ?
Les dessins de Jacques Prévert que nous avons exposés en 2020 : derrière le personnage que tout le monde connaît se cache un artiste total, à l’engagement incroyable. Mais aussi les toiles surréalistes du jeune Franco-Mexicain Adam Bogey, qui peint des ciels incandescents.

L’artiste ou l’objet d’art que vous aimeriez présenter ?
Nous aimons faire découvrir des œuvres dans leur globalité. Par exemple, nous avons exposé à plusieurs reprises le peintre Jean Degottex et serions honorés de pouvoir en dévoiler davantage. Nous le considérons comme fondamental. Dans l’histoire de la peinture en France, il mérite largement une place aux côtés de Simon Hantaï ou de Pierre Soulages.

La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
Beaucoup lire, voir autant que possible et aller au bout des choses… Développer une vision singulière et surtout ne pas chercher à correspondre à une mode ou à des attentes.

Vos projets ou prochains temps forts ?
Tefaf Maastricht Online, du 11 au 13 septembre, et la prochaine édition physique de la foire, en mars 2022, où nous présenterons le cabinet fantasmé d’un esthète inspiré du bureau d’André Breton, rue Fontaine. À la rentrée, nous exposerons François Ristori, artiste engagé dans la vaste mouvance de l’art informel. Nous sommes aussi ravis de travailler au prochain solo show de Mathilde Denize.

Galerie Pauline Pavec,
45, rue Meslay, Paris IIIe, tél. : 06 26 85 73 70
Uniquement sur rendez-vous.
www.paulinepavec.com
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe