Olivier Py

On 05 July 2018, by La Gazette Drouot

Le metteur en scène et dramaturge, également comédien, réalisateur et romancier, signera sa dernière création, Pure présent, à l’occasion du prochain Festival d’Avignon, dont il est le directeur depuis 2013.

 
© Christophe Raynaud de Lage

Êtes-vous plutôt peinture, objet, photo… ?
Tout, passionnément. Toutes les formes d’art m’intéressent.
Votre dernier coup de cœur culturel ?
J’ai pu voir il y a quelques semaines le nouveau spectacle de Sasha Waltz, Kreatur. Je suis très heureux qu’il soit présenté au Festival d’Avignon. C’est une proposition chorégraphique et plastique très forte.
Une œuvre que vous aimeriez posséder ?
Ce Caravage découvert récemment (Judith et Holopherne, ndlr). Même s’il n’est pas encore attribué, il me ferait bien plaisir !
L’artiste qui vous touche ?
Travaillant actuellement sur Wagner, Anselm Kiefer m’inspire beaucoup.
Tendance FIAC ou Biennale Paris ?
Les deux. Comme dans ma bibliothèque, les anciens dialoguent avec les modernes.
Existe-t-il un fil conducteur dans vos acquisitions ?
Le mystère d’une œuvre, celui qu’une vie entière ne parviendra pas à percer.

Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe