Gazette Drouot logo print

Objets et matières précieuses au Louvre

Published on , by Vincent Noce

Vases de sardonyx, sceaux de cornaline, coffrets d’ébène, plats en écaille de tortue : pour son chant du cygne – Laurence des Cars ayant décidé de fermer cet espace pédagogique ouvert par son prédécesseur en 2015 –, la Petite Galerie évoque les matières exotiques comme source d’émerveillement dans les arts décoratifs. La...

Sculpteur germanique actif à Naples vers 1700, Saint Michel terrassant les démons,... Objets et matières précieuses au Louvre
Sculpteur germanique actif à Naples vers 1700, Saint Michel terrassant les démons, ivoire, 37,9 13,1 cm.
© RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi

Vases de sardonyx, sceaux de cornaline, coffrets d’ébène, plats en écaille de tortue : pour son chant du cygne – Laurence des Cars ayant décidé de fermer cet espace pédagogique ouvert par son prédécesseur en 2015 –, la Petite Galerie évoque les matières exotiques comme source d’émerveillement dans les arts décoratifs. La grande qualité de cette exposition est d’insérer dans une galerie d’étude de véritables chefs-d’œuvre, tels un coffret indien en nacre d’Inde avec sa monture parisienne de la Renaissance, le nécessaire à thé d’acajou et porcelaine de Chine de la duchesse d’Orléans, un nautile monté en coupe à Augsbourg, un buste d’Alexandre le Grand de la collection Mazarin – prouesse sculptée dans le porphyre d’Égypte, récupéré d’une colonne romaine – ou cette mêlée taillée dans l’ivoire de saint Michel aux prises avec les démons, d’une incroyable adresse, provenant d’Adèle de Rothschild. «Leur déplacement nous intéresse parce qu’à travers ce processus ces matériaux acquièrent un sens complexe, un sens riche et flou», écrit Philippe Malgouyres dans le catalogue, citant Bachelard : «La matière est l’inconscient de la forme». L’ivoire y tient un premier rôle. Depuis les statuettes du néolithique jusqu’à ces éventails presque transparents affinés par les ivoiriers du XIXe, il est transformé, mais jamais peint. «L’origine n’en est jamais dissimulée : avec l’ivoire, l’animal affleure toujours derrière l’objet», nous dit ce conservateur. La place de choix qu’il tient dans ce défilé de préciosités souligne la noblesse d’un matériau aujourd’hui voué aux gémonies. Philippe Malgouyres doit du reste ouvrir une table ronde à ce sujet, à Drouot, le 7 avril à 17 h.

Musée du Louvre,
Petite Galerie, tél. 
: 01 40 20 50 50,
Jusqu’au 4 juillet 2022.
www.louvre.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe