Musée Bonnard : De l’impressionnisme à Bonnard et Picasso

On 08 October 2019, by Vincent Noce
Auguste Renoir (1841-1919), Portrait d’Edmond Renoir Jr, 1889, huile sur toile, 65 54 cm.
© Collection Nahmad

Le terme de «collection», avec son parfum d’amateurisme éclairé, pour qualifier le stock d’un marchand comme David Nahmad n’est sans doute pas approprié, mais le musée Bonnard est parvenu à lui emprunter une sélection de peintures qui dénotent un vrai goût. L’exposition n’adopte pas de sujet particulier, sinon le plaisir de la découverte, et son intitulé paraît discutable, la plupart des œuvres n’ayant pas de rapport avec l’impressionnisme. Mais, dans ce reflet du goût d’un marchand, il ne faut pas se priver du plaisir des yeux. Véronique Serrano, qui anime ce lieu ouvert il y a huit ans, souligne le besoin des institutions d’entretenir des relations de bon voisinage avec les acteurs du marché, un sujet encore tabou en France, où les musées par exemple ne peuvent en principe pas prêter d’œuvre à une galerie (encore que certains ne s’en privent plus). Les Nahmad, eux, prêtent volontiers, même des tableaux qu’ils viennent d’acheter aux enchères, comme cette femme pensive peinte au Regina en 1942 par Matisse. Ils avaient fait de même pour la fillette nue de 1905 prêtée à l’exposition «Bleu et rose» d’Orsay. Leur stock de Picasso est légendaire. Cette dynastie de marchands d’art, issue d’une famille bancaire libanaise, a été fondée dans les années 1950 par Joe Nahmad à Milan. Il a été rejoint au milieu des années 1960 par ses frères cadets David et Ezra, qui nourrirent notamment une relation avec Daniel-Henry Kahnweiler avant d’acheter à tour de bras en salles de ventes. Le musée accueille plusieurs vues parisiennes des années 1900 de Bonnard, dans des tons assourdis. L’exposition ressort aussi pour l’intérêt accordé à Braque, de nus assez massifs des années 1920 à l’un des tableaux de la série des «toilettes» devant la fenêtre de 1942, ou encore pour une Madame Fabre à sa toilette, exécutée sur carton par Toulouse-Lautrec.  

Musée Bonnard,
16, boulevard Sadi-Carnot, Le Cannet, tél. 
: 04 93 94 06 06.
Jusqu’au 3 novembre 2019.
www.museebonnard.fr
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe