Michael Golz, Anna Zemánková : deux artistes, deux documentaires à (re)découvrir à Drouot

On 10 October 2019, by Camille Larbey

Une carte topographique en perpétuelle expansion pour Michael Golz, un herbier fantastique pour Anna Zemánková : ces œuvres démesurées n’ont en commun que la simplicité de leurs auteurs et leur besoin vital de créer.

Michael Golz (né en 1957), Carte géographique du pays d’Athos, 1977-2016, techniques mixtes sur papier, 1400 1700 cm (détail). Kunstmuseum de Thurgovie, Ittingen.
Photo Mirjam Wanner - Kunstmuseum de Thurgovie, Ittingen

Le documentariste Philippe Lespinasse aime filmer les «citoyens exaltés», comme il les nomme. Son dernier documentaire, André et les Martiens, partait à la rencontre de ces artistes d’une autre planète (Paul Amar, Richard Greaves, André Pailloux, Judith Scott), avec pour guide André Robillard, le célèbre créateur de fusils en matériaux de récupération, adoubé par Jean Dubuffet lui-même. La Collection de l’art brut de Lausanne missionne régulièrement Philippe Lespinasse, ainsi que son complice Andress Alvarez, pour réaliser des petites monographies filmées des artistes Ataa Oko, Frédéric Bruly Bouabré, Gregory Blackstock, Guo Fengyi, Marc Moret, ou encore Josef Hofer.
Le pays d’Athos
Deux de ces portraits sont à (re)voir à Drouot à l’occasion de l’Outsider Art Fair Paris. Le premier est consacré à Michael Golz. L’Allemand à la longue chevelure couleur argent, né en 1957, souffre d’un handicap cognitif, déclenché à la suite d’une méningite survenue durant son enfance. Depuis son adolescence, il ne cesse de créer la carte extrêmement détaillée d’«Athosland», un pays de son imagination où règne une liberté totale. Actuellement composée de mille deux cents feuilles cartonnées, elle représente une surface de 14 17 mètres. En véritable explorateur de son propre univers, il a également réalisé des centaines de dessins exposant des scènes du quotidien d’«Athosland», et rempli des classeurs entiers pour décrire, en fresques, la vie des habitants de ce monde utopique. Lorsque Michael Golz fait défiler sur son ordinateur les images satellites de Google Maps, celles-ci paraissent finalement bien ternes face à ses propres cartes topographiques à l’aquarelle, aux crayons gras ou au pastel  les techniques ont changé au fil des décennies.
Un jardin botanique
Le second court-métrage retrace l’étonnant parcours d’Anna Zemánková (1908-1986), connue pour ses tableaux de fleurs et plantes qui n’existent que dans son imagination. Malheureuse dans son quotidien à Prague, souffrant du diabète, cette mère au foyer trouva dans l’art un palliatif de la dépression. Ses fils l’encouragèrent, interdisant même à quiconque de lui offrir des livres d’art afin de préserver sa spontanéité. Seule la musique qu’elle écoutait en peignant (Bach, Beethoven, Janácek et la musique traditionnelle morave) influençait son style. Ses compositions mêlent différentes techniques : pastel sec, crayon, stylo-bille, gouache, collage, gaufrage, etc. L’autodidacte dessinait toujours au petit matin, de quatre à sept heures, dans un état second, avant de reprendre ses œuvres durant l’après-midi. Pour ce film, la petite-fille d’Anna Zemánková a ouvert les tiroirs familiaux pour dévoiler quelques pièces inédites. Plus que n’importe quels autres travaux artistiques, les œuvres d’art brut ne s’appréhendent véritablement qu’à travers une connaissance intime de leur contexte de fabrication. Aussi, grâce au regard précis et tendre de Philippe Lespinasse et d’Andress Alvarez, ces deux portraits permettent de découvrir les conditions de création de ces artistes hors système.

à voir
Drouot, en salle 9, le samedi 19 octobre à 14 h 30.
Documentaires de Philippe Lespinasse et Andress Alvarez :
Athosland (33 minutes, 2017, la Collection de l’art brut
et le Kunstmuseum de Thurgovie) et Le Jardin botanique
(30 min., 2017, Lokomotiv film et la Collection de l’art brut).
En présence de Philippe Lespinasse et de Sarah Lombardi,
directrice de la Collection de l’art brut, Lausanne
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe