Gazette Drouot logo print

Métamorphoses. Dans l’art de Claude Monet

Published on , by Valentin Grivet

Que peut-on encore dire de Claude Monet que l’on ne sache pas déjà ? Fruit d’un partenariat avec le musée Marmottan, cette exposition n’entend pas révolutionner le discours sur l’impressionnisme, mais propose une promenade dans l’univers du peintre, en une trentaine d’œuvres qui résument de façon très pédagogique l’évolution...

Claude Monet (1840-1926), Iris jaunes et mauves, vers 1924-1925, huile sur toile,... Métamorphoses. Dans l’art de Claude Monet
Claude Monet (1840-1926), Iris jaunes et mauves, vers 1924-1925, huile sur toile, 106 155 cm, Paris, musée Marmottan Monet.
© Musée Marmottan Monet, Paris

Que peut-on encore dire de Claude Monet que l’on ne sache pas déjà ? Fruit d’un partenariat avec le musée Marmottan, cette exposition n’entend pas révolutionner le discours sur l’impressionnisme, mais propose une promenade dans l’univers du peintre, en une trentaine d’œuvres qui résument de façon très pédagogique l’évolution de son art. « Il s’agit de regarder la peinture, au-delà du sujet. De comprendre de quelle manière il passe de la représentation du paysage à l’invention d’un espace purement pictural », explique Marianne Mathieu, directrice scientifique du musée Marmottan Monet. Si les tableaux sont connus (Le Pont de l’Europe, La Seine à Port-Villez, les variations autour du Pont japonais), ils se révèlent ici différemment, par le jeu des confrontations et l’intelligence d’une scénographie qui alterne grandes salles et pièces intimistes (le duo Champs d’iris jaunes à Giverny et Clématites blanches, les deux sublimes Glycines en format panoramique qui se font face). « Nous voulions favoriser l’immersion, inciter à la contemplation, en rappelant la dimension décorative de certaines compositions. Monet est peintre et scénographe, souligne Gatien Du Bois, chargé de projet au musée d’art moderne de Fontevraud et co-commissaire de l’exposition, aux côtés de Dominique Gagneux. Lorsqu’il conçoit le cycle des Nymphéas pour l’Orangerie, il dessine lui-même l’espace qui doit être au service des œuvres. » En parallèle à cet accrochage estival, une visite s’impose dans les collections permanentes du musée, où sont réunis les trésors de la donation Martine et Léon Cligman (voir Gazette n° 19 de 2021). Le tout dans le cadre enchanteur de l’abbaye, dont on redécouvre bâtiments et jardins au gré d’un parcours de création contemporaine concocté par Emmanuel Morin, directeur artistique et culturel de l’abbaye royale. De quoi traverser mille ans d’histoire, du XIe au XXIe siècle !

Abbaye royale de Fontevraud,
Fontevraud-l’Abbaye (49), tél. 
: 02 41 51 73 52,
Jusqu’au 18 septembre 2022.
www.fontevraud.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe