Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image à la Conciergerie

On 12 November 2019, by Marie-Laure Castelnau
Pierre et Gilles, Marie-Antoinette, le hameau de la reine (modèle Zahia Dehar), 2014.
© Pierre et Gilles

Peu de femmes ont fait l’objet d’autant de représentations : en peinture, en littérature, au cinéma, dans la mode ou les arts décoratifs… Au fil des siècles, la dernière reine de France est devenue ce qu’on appelle une icône. C’est de nouveau sur elle que porte cette exposition, mais cette fois avec un angle original : celui de l’image et de sa médiatisation. Avec deux, cents œuvres et pièces mêlant portraits, objets d’art, caricatures, archives, mangas, extraits de films ou robes, les commissaires ont cherché à montrer la richesse, la variété, mais aussi l’évolution des représentations de Marie-Antoinette en quelque deux cents ans. De la princesse idéale à la «reine scélérate», de la traîtresse étrangère à la figure de martyre, de l’héroïne adolescente à la mère bigote, de la femme de culture à l’icône de style, son image n’a cessé d’évoluer. Le parcours thématique s’ouvre sur la partie la plus sombre de sa vie, à la Conciergerie, où elle fut enfermée, pour s’achever sur une note plus légère avec les créateurs de mode qu’elle a inspirés. Les rapports à Marie-Antoinette ont souvent été passionnels, provoquant un culte ardent, des hommages, mais aussi des moqueries ou parfois même de violentes attaques, celle-ci n’étant pas toujours comprise à son époque. Portraits de cour et imagerie pieuse répondent alors à diverses caricatures. Plus tard, un regain de popularité lié à l’actualisation du personnage, vu désormais comme une jeune femme de notre temps, moderne et libre, se fait jour. Certains s’en emparent jusqu’à en faire une héroïne du septième art interprétée par les plus grandes, le personnage culte d’un manga japonais, ou un produit de consommation. Parfois un peu confuse, l’exposition démontre bien ce foisonnement d’images et vaut le détour.

Conciergerie,
2, boulevard du Palais, Paris Ier, tél. : 01 53 40 60 80.
jusqu’au 26 janvier 2020.
www.paris-conciergerie.fr
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe