Gazette Drouot logo print

Les objets poétiques d’Elsa Guillaume à Rochefort

Published on , by Henri Guette

C’est à Rochefort, en 1863, que le Plongeur, considéré comme le premier sous-marin moderne, fit ses débuts. L’exposition d’Elsa Guillaume Batyskaphos invite le visiteur à poursuivre cette histoire. Dans les salles de la Corderie Royale, et jusqu’au musée de la Marine nationale tout proche, l’artiste déploie dans des œuvres...

Elsa Guillaume, Cité des Nautiloïdes, 2021, verre et acier, coproduction avec le... Les objets poétiques d’Elsa Guillaume à Rochefort
Elsa Guillaume, Cité des Nautiloïdes, 2021, verre et acier, coproduction avec le CIAV Meisenthal.
© Tadzio

C’est à Rochefort, en 1863, que le Plongeur, considéré comme le premier sous-marin moderne, fit ses débuts. L’exposition d’Elsa Guillaume Batyskaphos invite le visiteur à poursuivre cette histoire. Dans les salles de la Corderie Royale, et jusqu’au musée de la Marine nationale tout proche, l’artiste déploie dans des œuvres en verre et en céramique son regard poético-scientifique sur les fonds marins. Depuis le XIXe siècle et Vingt Mille Lieues sous les mers, les scientifiques ont rivalisé d’ingéniosité pour explorer toujours plus en profondeur les océans. Mais il reste encore des lieux inaccessibles, des zones d’ombre sur la carte : des zones qui laissent libre cours à l’imagination. Les sous-marins, chefs-d’œuvre d’ingénierie, ont ainsi leur propre poésie et en convertissant leur carcasse opaque en vaisseaux de verre transparent, Elsa Guillaume (née en 1989) éclaire à la manière de Jules Verne des champs de recherche éloignés du grand public, qu’elle sensibilise ainsi à ce domaine du savoir. Faisant appel au sens de l’émerveillement du visiteur, l’artiste s’inspire de la faune et de la flore, répertoriées dans les grandes profondeurs près des zones d’activités volcaniques, et des fumées noires, pour donner forme à de nouvelles créatures de céramique. Par un travail d’immersion, au propre comme au figuré, une scénographie soignée et des jeux de lumière en clair-obscur, Elsa Guillaume montre autant son processus de travail que le cours d’une plongée fantasmée dans les abysses : une invitation à la suivre, à travers l’eau et le feu.

Corderie Royale, rue Audebert, Rochefort (17),
tél. 
 : 05 46 87 01 90,
Jusqu'au 31 décembre 2022.
www.corderie-royale.com
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe