Gazette Drouot logo print

Les créations d'Ulgador au château de Champs-sur-Marne

Published on , by Stéphanie Pioda

À coup sûr, le comte et la comtesse Cahen d’Anvers auraient été conquis par la façon dont Rahel et Gabor Ulveczki se sont glissés dans les différentes salles du château. Dans ce décor délicat tout en pièces de mobilier et d’objets d’art du XVIIIe siècle, le duo, réuni sous le nom d’Ulgador (voir Gazette du 24 septembre...

Les créations d'Ulgador au château de Champs-sur-Marne
Photo Betül Balkan

À coup sûr, le comte et la comtesse Cahen d’Anvers auraient été conquis par la façon dont Rahel et Gabor Ulveczki se sont glissés dans les différentes salles du château. Dans ce décor délicat tout en pièces de mobilier et d’objets d’art du XVIIIe siècle, le duo, réuni sous le nom d’Ulgador (voir Gazette du 24 septembre 2020), s’est imprégné du génie des lieux pour déployer ses créations dans un dialogue qui fonctionne à merveille. L’exercice n’était pas facile, un véritable défi, comme le raconte Rahel, car il fallait « réussir à être à la hauteur de cet environnement, de ce qu’il représente historiquement et symboliquement, mais aussi face à l’excellence des métiers d’art qui sont réunis ici et, surtout, sans être prétentieux ». Ici, chacune des vingt pièces investies a été pensée pour trouver les créations les plus justes. Si la maison Ulgador est connue pour ses panneaux magnifiés à la feuille de métal (le plus souvent l’or ou l’argent) travaillée par l’oxydation ou la corrosion, il n’était pas question de se satisfaire d’un déploiement en ordre de marche de paravents. Petits formats posés sur le piano, panneaux installés sur des tables, lustres suspendus, motifs réinterprétés… Ainsi, ceux du paravent de la salle de Monsieur et Madame, à l’étage, reprend-il celui d’un élément de mobilier de la salle voisine. Ceux du plateau de la table du salon chinois (réalisée en collaboration avec les ateliers Allot) sont directement inspirés du plafond réalisé à partir des ornementations XVIIIe de Christophe Huet. On glisse de salle en salle, porté par la poésie des créations d’Ulgador qui se déclinent sur verre, papier, toile, tissus (tel ce manteau d’intérieur de soie, créé par Isabelle Anselot, dressé devant un panneau de toile enduite). Elles agissent comme un révélateur du lieu, et si Ulgador plonge ses racines dans une tradition, l’innovation est toujours sa marque de fabrique, comme l’illustrent, dans l’escalier d’honneur, les trois toiles enduites, dorées et oxydées complétées d’éléments en fer forgé suspendus (ces derniers réalisés par Yuki Okamoto), une des récentes expérimentations de Gabor.

« Ulgador. D’or et d’Orient »,
château de Champs-sur-Marne, 31, rue de Paris, Champs-sur-Marne (77), tél. : 01 64 62 74 42.
Jusqu’au 30 avril 2022.
www.chateau-champs-sur-marne.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe