facebook
Gazette Drouot logo print

Le trait de la séduction

On 28 September 2021, by Anne Doridou-Heim

Le trait de la séduction
Francesco Primaticcio dit Primatice (1504-1570), Danaé, plume et encre brune, lavis bruns, rehauts de gouache blanche, musée Condé.
© RMN-Grand Palais Domaine de Chantilly/Michel Urtado

Le duc d’Aumale nourrissait un profond intérêt pour les œuvres sur papier, et chaque présentation de son exceptionnelle collection en apporte une nouvelle preuve. Celle-ci s’attache à une facette moins connue, ses dessins de l’école de Fontainebleau. Un chef-d’œuvre du Primatice inaugure le parcours : sa Danaé, dont le corps allongé définit le canon féminin emblématique d’une école qui amènera les Français à s’affranchir de la manière gothique, et à s’ouvrir à une nouvelle esthétique. Le titre – « Le trait de la séduction » – ne pouvait être mieux illustré. Dans la première salle, l’entourage de la belle princesse est uniquement composé d’œuvres de ce maître de la Renaissance italienne, appelé au château de Fontainebleau par François Ier. Elles sont toutes en lien avec ce chantier où l’artiste se fera tour à tour dessinateur, peintre, sculpteur, architecte, et montrent l’évolution de son style. Parti de l’héritage élégant de Giulio Romano, il rejoint la puissance de Michel-Ange, son geste se fait plus ample, ses drapés plus sculpturaux et les musculatures de ses personnages plus dynamiques. Telle une pluie d’or, le rayonnement de cette école se répand ensuite dans tous les domaines des arts décoratifs et donne à voir de belles feuilles préparatoires à des armes, des tapisseries et des pièces d’orfèvrerie. Les Français Jean Cousin, Antoine Caron et une redécouverte récente, Baptiste Pellerin, ont toute leur place dans la sélection. Ils développent les mêmes programmes narratifs savants, le même raffinement esthétique traduit par l’élongation des corps, les guirlandes de fruits et de fleurs, les putti joufflus ou encore les cuirs. Une série de gouaches des rois et princes de France à cheval clôt la visite sur un dernier constat : l’école de Fontainebleau est un art de séduction, mais aussi de pouvoir.

Musée Condé, 7, rue Connétable,
Le Château, Chantilly (60), tél. 
: 03 44 27 31 80.
Jusqu’au 7 novembre 2021.
www.chateaudechantilly.fr

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe