Gazette Drouot logo print

Le Paris de Dufy

Published on , by Anne Doridou-Heim

Gai, léger et coloré, le pinceau de Raoul Dufy (1877-1953) convient parfaitement à la capitale. Avec lui, Paris est une fête. Sur une idée inédite de Didier Schulmann, spécialiste de l’artiste, l’exposition a bénéficié de la participation du MNAM, dont il est l’un des conservateurs, du Mobilier national et des manufactures...

Raoul Dufy, L’Atelier de l’impasse Guelma, 1935-1952, huile sur toile, 89 x 117 cm,... Le Paris de Dufy
Raoul Dufy, L’Atelier de l’impasse Guelma, 1935-1952, huile sur toile, 89 117 cm, Paris, musée national d’Art moderne, Centre Georges Pompidou, legs de Mme Raoul Dufy.

Gai, léger et coloré, le pinceau de Raoul Dufy (1877-1953) convient parfaitement à la capitale. Avec lui, Paris est une fête. Sur une idée inédite de Didier Schulmann, spécialiste de l’artiste, l’exposition a bénéficié de la participation du MNAM, dont il est l’un des conservateurs, du Mobilier national et des manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie. L’angle parisien de sa carrière est pour la première fois montré, et se livre telle une déambulation dans les rues, une halte dans les salles de concert, les cabarets en plein air ou les soirées mondaines. On sent le rythme de la danse, et on y entend presque la musique. Depuis son atelier, une fenêtre s’ouvre sur des points de vue qui embrassent les monuments les plus emblématiques et l’on voit la vie en rose. C’est à 21 ans tout juste que Dufy, originaire du Havre, découvre Paris. Il pose son matériel sur la Butte, au 12 de la rue Cortot – d’où ce retour en ces lieux –, avant de s’installer non loin, impasse Guelma, qui sera son point d’ancrage. Il y séjournera régulièrement tout au long de sa vie, livrant à chaque fois une ode à cette ville qui offre tant de sujets à traiter. En 1921, le Mobilier national lui passe commande, via la manufacture de Beauvais, de tapisseries d’un mobilier de salon et d’un paravent. Mis en scène sur un fond bleu électrique, l’ensemble, dans un parfait état de conservation, offre un panorama idéal au pied duquel il dépose des fleurs, discret hommage aux « mille-fleurs » du Moyen Âge. Et l’on réalise avec Didier Schulmann que « le paysage de Paris est un motif qui a accompagné discrètement toute sa vie d’artiste, et qui se révèle à l’origine de la plupart de ses grandes compositions ». C’est la force des grands que l’on croit bien connaître, d’être capables de réserver encore des surprises.

Musée de Montmartre, jardins Renoir,
12, rue Cortot, Paris 
XVIIIe, tél. : 01 49 25 89 39.
Jusqu’au 2 janvier 2022.
www.museedemontmartre.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe