Laurent Mercier

On 10 September 2020, by Agathe Albi-Gervy

Il vient de créer une nouvelle foire d’art contemporain à Bruxelles. Son nom ? The Warehouse Art Fair.

© PG

Il vient de créer une nouvelle foire d’art contemporain à Bruxelles… et prouve ainsi que le marché s’appuie, en pleine crise sanitaire, sur des initiatives locales. Le nom de cette manifestation ? The Warehouse Art Fair. Elle investira, du 13 au 15 novembre, un espace industriel reconverti sur la commune de Zaventem, en périphérie de la capitale belge, et accueillera notamment, sans aucun frais pour les participants, les enseignes Almine Rech, Baronian Xippas, Gladstone, Nathalie Obadia, Templon, et bien sûr la galerie des organisateurs, Maruani Mercier. «Mon but est d’accueillir une foire centrée sur les exposants, où la politique industrielle ne compte pas », commente Laurent Mercier, son directeur. Un homme qui ne manque pas d’idées, ni de casquettes : cinq mois après avoir lancé, en janvier 2014, son enseigne bruxelloise, il siège au comité du groupe Westvlees, poids lourd de l’industrie de la viande. Il faut dire que l’alimentaire est le secteur de spécialité de Laurent Mercier, là où ce Belge a effectué l’ensemble de sa carrière depuis l’obtention, en 1991, d’un MBA en management dans une université d’Arizona. Il a finalement, en 2014, réussi à transformer sa passion pour l’art contemporain en métier (voir Gazette n° 6 du 9 février 2018, page 154).

Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe