Gazette Drouot logo print

La sculpture du XVIIIe triomphe en Belgique

Published on , by Vanessa Schmitz-Grucker
Auction on 25 April 2021 - 14:00 (CEST) - Rue du village, 54 - 5380 Fernelmont - 5380 Franc-warêt

Le 25 avril dernier, FW Auction établissait un nouveau record, au domaine du Franc-Warêt, pour un buste en demi-taille signé Augustin __TexteRechercheEnGrasPajouTexteRechercheEnGras__. 

Augustin Pajou (1730-1809), portrait en buste du marquis Antoine-Louis-François Viel... La sculpture du XVIIIe triomphe en Belgique
Augustin Pajou (1730-1809), portrait en buste du marquis Antoine-Louis-François Viel de Lunas d’Espeuilles (1761-1836), 1794, terre cuite, piédouche en marbre, h. 33 cm.
Adjugé : 108 800 

Bien que le demi-buste fût soigneusement conservé dans le coffre-fort des parents des héritiers au moment de la succession, ces derniers n’avaient pas imaginé que la pièce puisse avoir une telle valeur. Une chance même qu’elle n’ait pas fini au rebut ! La sculpture arrive dans un sac en plastique sur le bureau des experts, Pierre-Antoine Martenet et Alban Degrave. Ils posent une estimation prudente de 10 000/15 000 € (voir l'article Une esquisse en terre cuite de la Gazette n° 15, page 171). La suite, ce sont une dizaine d’enchérisseurs qui l’écrivent : une enchère automatique via Drouot Digital monte à 64 000 €, tandis que deux enchérisseurs continuent de se disputer l’œuvre au téléphone. C’est finalement un collectionneur privé suisse qui l’emporte pour 108 800 € frais compris, par l’entremise d’un courtier parisien, qui était d’ailleurs venu voir la pièce sur place. Le marteau de FW Auction frappe, depuis la Belgique, un record mondial pour un buste en demi-taille de Pajou – lequel privilégie d’ordinaire des formats plus importants, de 50 à 60 cm. L’esquisse en terre, connue par une photographie adressée à la documentation des sculptures du musée du Louvre en 1933, apparaissait pour la première fois sur le marché. Elle est un précieux témoignage de la période montpelliéraine de Pajou, qui fuit les affres de la Révolution. Il y dépeint la haute bourgeoisie, ici Antoine-Louis Viel de Lunas, en costume civil de l’époque révolutionnaire, col très haut, gorge nue, cheveux mi-longs noués d’un ruban. Le record mondial pour une œuvre du sculpteur remonte quant à lui à 1999, quand un marbre de 1767 s’était vendu chez Poulain Le Fur pour 2,3 millions de francs français, soit environ 350 600 €.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe