L’expert de Schiele Jane Kallir inaugure un institut de recherche sur l’expressionnisme

On 18 March 2021, by Agathe Albi-Gervy

C’est un nouveau chapitre que Jane Kallir a ouvert au numéro 24 de la 57e rue, à New York. La galerie St. Etienne a laissé sa place au Kallir Research Institute.

PHOTO FONDATION LOUIS VUITTON

Déplacée de Vienne à New York en 1939, et dirigée par Jane Kallir depuis 1979, la galerie était un haut lieu de l’expressionnisme autrichien et allemand outre-Atlantique. Jane Kallir est née à New York en 1954. Petite-fille d’Otto Kallir, qui avait fui l’Autriche en 1939, elle perpétue l’héritage familial en suivant des études d’histoire de l’art. Immédiatement après son diplôme de l’Université Brown, elle épaule son grand-père dans son travail. Au décès de ce dernier, Jane Kallir innove en décidant de faire des musées les partenaires de sa galerie. Très active sur la scène internationale, infatigable conférencière et autrice de vingt et un livres d’art, Jane Kallir aura signé cinquante grandes expositions muséales à travers le monde. Elle s’impose très vite comme la plus grande experte d’Egon Schiele. Les recherches sur l’œuvre de l’artiste de la Sécession viennoise occuperont, bien sûr, une place de choix au sein du Kallir Research Institute, aux côtés d’autres artistes majeurs associés à la galerie St. Etienne, comme Grandma Moses, John Kane, Gustav Klimt ou encore Oskar Kokoschka.

Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe