Joan Gaspar

On 22 October 2020, by Agathe Albi-Gervy

L’illustre galeriste barcelonais, marchand de Pablo Picasso, est décédé le 15 octobre, emporté par une crise cardiaque à l’âge de 80 ans.

© ART BARCELONA

Toujours actif, Joan Gaspar a, en début d’année, relocalisé sa galerie sur l’emblématique rue du Conseil-des-Cent, juste en face de l’emplacement qui a vu naître, en 1909, la Sala Gaspar, galerie historique fondée par son grand-père, Joan Gaspar i Xalabarder. Naturellement, l’exposition inaugurale s’est construite autour de Picasso. C’est en 1955 que la famille Gaspar rencontre Jaume Sabartés, le secrétaire de l’artiste. Débute alors l’amitié d’une vie. Dès l’année suivante, Picasso expose régulièrement dans la Sala Gaspar, toujours au mois d’octobre. Le soutien de la famille se manifeste également dans le don du grand-père Xalabarder, qui a permis, en 1963, la création du musée Picasso de Barcelone, le seul que l’artiste a mis sur pied de son vivant. De 1972 à 1991, Joan Gaspar reprend les rênes de l’enseigne, avant d’ouvrir son propre espace, à son nom, avec son épouse Núria Ridameya. Nous sommes alors en 1992, en pleine crise du marché de l’art. Mais le succès est là. En 2003, il se déploie à Madrid, où il expose les avant-gardistes historiques Braque, Miró, Clavé, Calder ou encore Tàpies. Pourtant, le marchand confia un jour : «Si ça ne tenait qu’à moi, je n’exposerais que Picasso.»

Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe