Hans Bellmer, surréalistiquement vôtre !

On 14 January 2021, by Anne Doridou-Heim

Un livre écrit avec des photographies et illustré par des textes ? C’est évidemment Les Jeux de la poupée d’Hans Bellmer dont une édition provenant de celui qui l’a colorié à la main apparaît en vente.

Hans Bellmer (1902-1975), Les Jeux de la poupée, 1949, quinze photographies originales aux sels d’argent sur papier argentique coloriées à la main à l’aniline, illustré de textes de Paul Éluard (1895-1952).
Estimation : 40 000/60 000 €

Les surréalistes ont tout remis en question. Ils ont lancé un cri de révolte en usant jusqu’à l’abus de l’illogique et de l’absurde, revendiquant un art aléatoire et discordant. Lorsqu’il s’agit de l’ouvrage Les Jeux de la poupée, à ces premières considérations s’ajoute une inquiétante étrangeté. Le concepteur de cette œuvre est Hans Bellmer (1902-1975). À partir de 1934, l’artiste d’origine allemande interrogera sans relâche l’image de la poupée, mêlant sculpture, dessin, objet, carte postale, poésie, livre et photographie. L’idée naît lors d'une représentation à l'opéra des Contes d'Hoffmann, et va faire intimement partie de la création du dessinateur accompli, au point de devenir une obsession. La photographie offre à l’artiste le moyen de lui donner vie, en organisant des mises en scène variées d’un mannequin fait de billes de bois jointes, rapidement peintes en rose pour donner l’illusion de la peau et surtout, de multiplier à l’envi les montages et démontages anatomiques, lui faisant adopter les positions jouant à la fois d’innocence et de perversité érotique. Entre 1934 et 1939, Bellmer réalise une centaine de clichés, dont certains seront retenus pour le livre photographique, qui est tout à fait en marge de la production photo-littéraire de l’époque. En préparation depuis les premières maquettes confidentielles de 1936, il est prêt en 1939, et même annoncé dans la revue Messages du mois de juin de cette année historique. Mais les premiers bruits de bottes retentissent déjà, préludes à un long conflit mondial, et finalement, ce sont les Éditions Premières qui publient en novembre 1949 Les Jeux de la Poupée. Illustrés de textes par Paul Éluard. Tiré à 136 exemplaires, l’ouvrage est constitué de quinze photographies originales coloriées à la main à l’aniline, montrant les incessantes métamorphoses de «la» poupée, et illustré de courts poèmes en prose du complice Éluard, reproduits comme des légendes. En ouverture de la préface, traduite avec l’aide de Georges Hugnet, Bellmer explique : «Le jeu appartient à la catégorie “poésie expérimentale”. Si l’on en retient essentiellement la méthode de provocation, le jouet se présentera sous forme d’objet provocateur.» Il faut reconnaître que les désarticulations de cette «mijaurée» troublent, hier comme aujourd’hui et il est aisé de comprendre combien elles ont pu fasciner les surréalistes. L’exemplaire présenté à la vente provient en ligne directe de celui qui a réalisé la mise en couleur des photographies. Il est un jeune artiste lorsqu’il rencontre Bellmer grâce à sa sœur liée au milieu artistique de l'époque. Laissons-lui la parole : «Ma sœur m’avait également présenté à Hans Bellmer qui cherchait une aide pour colorier ses photos de poupée, une poupée surréaliste faite de boules assemblées, une vingtaine de clichés à 100 exemplaires. Ma candidature fut acceptée et le travail fut exécuté dans la chambre sordide d’un hôtel de préfecture qui abritait ce grand artiste désargenté… Pour me rétribuer aimablement, Bellmer me donna un exemplaire numéroté dont on m’a offert naguère une petite fortune !» Il avait, alors, décliné l'offre. Gageons que demain la fortune prendra la forme d’enchères sonnantes et trébuchantes et cela n’aura rien de surréaliste.

Tuesday 26 January 2021 - 02:00 - Live
Salle 1 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Copages Auction Paris
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe