Giverny : côté jardin. De Monet à Bonnard

On 20 July 2021, by Marie-Laure Castelnau
Maurice Denis (1870-1943), Le Bain en plein air, 1904, collection particulière, par l’intermédiaire de la galerie Berès, Paris.
© Galerie Berès

Voici des jardins, des fleurs, des terrasses, et puis voici une exposition, rien que pour vous ! Composée, comme un immense bouquet, d’une centaine de peintures, dessins, estampes et photographies d’artistes impressionnistes et nabis, elle invite à une évocation, rafraîchissante et inspirante, plutôt qu’à une argumentation sur la construction des jardins. De Renoir à Monet, de Vuillard à Bonnard, le parcours thématique et chronologique raconte la sensibilité de chacun de ces artistes face au jardin, leurs visions complémentaires ou contraires, leurs influences. Rassemblées autour de thèmes poétiques comme « espaces indécis », « absences », « rêveries », « jeux et squares », les œuvres, venues principalement de musées français ou de collections privées, se répondent. Bonnard occupe une place importante avec quelques perles comme La Partie de croquet (1892), mais la surprise vient de Sisley, plus connu pour ses marines, ou de Pissarro, plus célèbre pour ses scènes de paysans. Son tableau Jardin et poulailler chez Octave Mirbeau, peint en 1892, est un véritable hommage au végétal, à la nature foisonnante et luxuriante. De son côté, Vuillard nous enchante avec sa Fillette au cerceau ou son Banc rose (1890), tandis que Caillebotte nous transporte avec son Parterre de marguerites (1893). Les tableaux des nabis se font quant à eux souvent remarquer par leur dimension religieuse ou littéraire. Ainsi, dans Matin de Pâques (1892), Maurice Denis raconte l’Évangile, lorsque Marie Madeleine se rend au tombeau du Christ. Une section entièrement consacrée à la photographie réunit des épreuves d’époque du jardin de Claude Monet à Giverny. Imaginée par les commissaires pendant le premier confinement pour « faire du bien » à leurs visiteurs enfermés, cette ode à la nature et à ses bienfaits est une réussite.
Marie-Laure Castelnau

Musée des Impressionnismes,
Giverny (27), tél. 
: 02 32 51 94 65.
Jusqu’au 1
er novembre 2021.
www.mdig.fr
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe