Gazette Drouot logo print

Des reflets dans un célèbre miroir sorcière

Published on , by Philippe Dufour

Pour se voir autre dans le miroir, il fallait tout de même prévoir 122 500 €…

Line Vautrin (1913-1997), miroir sorcière, modèle «Soleil à pointes», vers 1958,... Des reflets dans un célèbre miroir sorcière
Line Vautrin (1913-1997), miroir sorcière, modèle «Soleil à pointes», vers 1958, en talosel ivoire et incrustations de miroirs vert émeraude, signé «Line Vautrin XII» au dos, diam. 60 cm.
Adjugé : 122 500 

Line Vautrin en est forcément la créatrice, l’ajoutant à son emblématique série «Soleil à pointes». Ce modèle fait savamment jouer le contraste entre talosel ivoire et incrustations de miroirs vert émeraude. Signé «Line Vautrin XII» au dos (diam. 60 cm), il a un parcours exemplaire, car acquis auprès de l’artiste, en 1958, et conservé dans la même famille brestoise depuis ; précisons encore que des artefacts similaires apparaissent dans l’ouvrage de référence composé par Patrick Mauriès, Line Vautrin, miroirs, aux éditions de la galerie Chastel-Maréchal (Paris, 2004). Des écrins bien garnis lui succédaient, dont l’un renfermait un élégant collier rivière de diamants en platine et or blanc, composé de 76 gemmes de taille ancienne pour un poids total d’environ 15 ct, (de 0,12 ct à 0,60 ct), et avec système à transformation pour obtenir trois pendants. Ce travail des années 1940 porte le poinçon de l’atelier de Jean Thierry Bondt, connu pour la réalisation des clips de corsage Fleur de la maison Boucheron. Long de 42 cm et pesant 53,10 g, l’accessoire a été saisi à 15 500 €. Dans son sillage, on découvrait pour 12 625 € une très ouvragée écuelle couverte en argent (Mâcon, 1731-1733) par Joachim-Alexis Lambillon, reçu en 1726 ; ses anses sont finement ciselées d’un couple de dauphins et en son centre se déploie une double coquille (poids 805 g, diam. 17,4 cm).

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe