Derniers impressionnistes - Le temps de l’intimité

On 04 April 2019, by Bertrand Galimard Flavigny

Palais Lumière, quai Charles Albert Besson, Évian-les-Bains, tél. : 04 50 83 15 90, http://ville-evian.fr/fr/palais-lumiere - Jusqu’au 2 juin 2019.

André Dauchez (1870-1948), Douarnenez, vers 1937, huile sur toile 114 162 cm, collection particulière.
© Olivier Dauchez

Qui se souvient de la Société nouvelle de peintres et de sculpteurs, fondée en 1889 ? En dissidence du Salon des artistes français, ils furent environ deux cents, dont des peintres comme Edmond Aman-Jean, Albert Besnard, Jacques-Émile Blanche, Eugène Carrière, Émile Claus, André Dauchez, Henri Duheim, Henri Martin, John Singer Sargent, Lucien Simon, et même Frits Thaulow, à y adhérer. Pas vraiment des inconnus. On les a qualifiés d’intimistes, voire de derniers représentants de l’impressionnisme. Ils ont droit, enfin, à une première rétrospective. Yann Farinaux-Le Sidaner, commissaire de l’exposition, a décomposé son propos  que l’on retrouve dans un catalogue magistral et définitif sur le courant intimiste de la Belle Époque , selon les séquences de courants qui animèrent ces artistes. De «La Bande noire» jusqu’aux «Rendez-vous parisiens», le parcours explore les grands courants de l’époque, du symbolisme au divisionnisme. Il s’attarde aussi sur les «amis du Nord et le groupe d’Étaples», qui réunit Henri Le Sidaner, le Franco-Américain Eugène Vail et le Norvégien Frits Thaulow. À noter enfin une intéressante sélection d’estampes et d’œuvres sur papier, intimistes par essence. Tous ces artistes se sont attachés à respecter d’abord le dessin et les valeurs des couleurs. Des paysages aux portraits, sur la toile ou le papier, ils ont exprimé le mystère quotidien de l’existence et la poésie des choses.

Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe