Gazette Drouot logo print

Cote : les allégories de l’automne

Published on , by Sophie Reyssat

Voici une sélection d’œuvres illustrant les plaisirs d’une saison célébrant le raisin sous toutes ses formes.

3 328 € Attribué à François-Albert Stiemart (1680-1740), Allégorie de l’Automne,... Cote : les allégories de l’automne
328 
Attribué à François-Albert Stiemart (1680-1740), Allégorie de l’Automne, toile ovale d’origine, 75,5 69 cm. Drouot, 3 avril 2019. Ader OVV. Cabinet Turquin.

Les allégories de l’automne puisent leur iconographie à une source couleur de vin. La saison des vendanges peut ainsi simplement être évoquée par cette activité agricole, et toutes celles qui en découlent, mais elle est plus volontiers illustrée par des références à Bacchus. Face à l’homme du commun se servant sagement à un tonneau, le dieu du vin est porté en triomphe. Il est accompagné par un joyeux cortège de bacchantes, ou ménades, dansant au son des flûtes et des tambourins, tandis que des amours vendangeurs multiplient les espiègleries. Quand la coupe est pleine, chacun s’endort avec ivresse. Car le vase à boire n’est jamais loin, comme le raisin que l’on cueille avec délicatesse, et les feuilles de lierre ou de vigne dont chacun orne son front.
 

200 € Capodimonte, sculpture en porcelaine polychrome, Allégorie de l’Automne, h. 40 cm. Villefranche-sur-Saône, 10 juillet 2021. Richard
200 
Capodimonte, sculpture en porcelaine polychrome, Allégorie de l’Automne, h. 40 cm. Villefranche-sur-Saône, 10 juillet 2021. Richard Maison de ventes OVV.
4 100 € XVIIIe siècle, Aubusson, tapisserie représentant deux hommes tirant le vin d’un tonneau ou allégoriede l’Automne, bordure simulant
100 
XVIII
e siècle, Aubusson, tapisserie représentant deux hommes tirant le vin d’un tonneau ou allégorie
de l’Automne, bordure simulant un cadre, 243 
200 cm. Drouot, 16 avril 2021. Mirabaud Mercier OVV.
3 700 € Fin du XIXe-début du XXe siècle, Nu à la guirlande de pampres ou Allégorie de l’Automne, sculpture en marbre blanc, mention « Prad
700 
Fin du XIX
e-début du XXe siècleNu à la guirlande de pampres ou Allégorie de l’Automne, sculpture en marbre blanc, mention « Pradier » et inscription « F. Barbedienne éditeur », h. 67 cm. Drouot, 12 avril 2019. Drouot-Estimations OVV.






















 

« Les feuilles tombent, les nymphes n’ont plus rien à se mettre », Georges Barbier, Page d’automne, 1915.

11 141 € Nicolas-René Jollain (1732-1804), Les Plaisirs de Bacchus ou L’Allégorie de l’Automne, panneau, 53 x 64 cm. Drouot, 19 juin 2019.
11 141 
Nicolas-René Jollain (1732-1804), Les Plaisirs de Bacchus ou L’Allégorie de l’Automne, panneau, 53 64 cm. Drouot, 19 juin 2019. Fraysse & Associés OVV. Binoche et Giquello OVV. Cabinet Turquin.
1 100 € École de Giulio Romano (1499-1546), Allégorie de l’Automne, plume et encre brune, lavis brun, rehauts de gouache blanche sur trait
100 
École de Giulio Romano (1499-1546), Allégorie de l’Automne, plume et encre brune, lavis brun, rehauts de gouache blanche sur traits de crayon noir, sur papier préparé beige, 20,8 29 cm. Drouot, 28 mars 2019. Millon OVV, Cabinet de Bayser.

3 250 € R. Renneson (XIXe-XXe siècle), Allégorie de l’Automne, toile, signée, 130 x 189,5 cm. Drouot, 28 mars 2018. Paris Enchères - Colli
250 
R. Renneson (XIX
e-XXe siècle), Allégorie de l’Automne, toile, signée, 130 189,5 cm. Drouot, 28 mars 2018. Paris Enchères Collin du Bocage.
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe